réunion
info locale

Libération conditionnelle sous bracelet électronique pour Casanova Agamemnon, le parquet fait appel

faits divers
Casanova Agamemnon
©Réunion la 1ère
La libération sous condition de Casanova Agamemnon a été acceptée. À 68, ans, le plus ancien détenu de France pourra sortir sous  bracelet électronique et uniquement en journée. Les premières sorties doivent faire l'objet d'une demande. Une libération remise en question, le parquet fait appel.
Il est détenu depuis 48 ans. En 1970, Casanova Agamemnon avait été condamné à perpétuité pour le meurtre de son employeur, le patron d'un restaurant de Saint-Denis. Libéré après dix années de prison, il avait tué son propre frère. C'était en 1985. 
Cette affaire avait donné lieu à une chasse à l'homme sans merci qui avait défrayé la chronique judiciaire.
 

Des sorties contrôlées 


Interpellé, il était depuis incarcéré dans des prison métropolitaines, avant de revenir vers son île natale, Casanova Agamemnon sera resté 48 ans derrière les barreaux. Compte tenu du passé et de la dangerosité présumé du prévenu, sa remise en liberté s'effectue sous condition. Dans un premier temps, ses demandes de sorties devront être acceptées par l'administration pénitentiaire. Il ne pourra sortir que la journée avec un bracelet électronique. Une situation appelée à se détendre au fil des mois.
 

Le parquet fait appel


Une remise en liberté cependant remise question par le parquet, qui a décidé de faire appel.

Les précisions d'Aurélie Constant.
Publicité