Logement, nourriture, cours de français : les premiers pas des migrants sri-lankais à La Réunion

immigration
Logement, nourriture, cours de Français : les premiers pas des migrants sri-lankais à La Réunion
©Géraldine Blandin
Au jour le jour, les 62 migrants sri-lankais bénéficient de l’aide d’association et de particuliers depuis leur arrivée à La Réunion le 14 décembre dernier. Hier, ils se sont rendus en préfecture pour déposer leurs demandes d’asile.
"Bonjour", c’est le premier mot de français que tentent d’apprendre ces migrants sri-lankais. La prononciation n'est pas facile, mais ils sont aidés dans leur apprentissage. Logés dans un hôtel de Saint-Denis, trente des soixante-deux migrants sri-lankais participent à leur premier cours de langue avec le président de la Fédération tamoule.
 
Logement, nourriture, cours de Français : les premiers pas des migrants sri-lankais à La Réunion
©Géraldine Blandin

Cours de langue, logement, nourriture et même vêtements, depuis lundi, cette association s’occupe de ce groupe, jusqu’à leur demande officielle de papiers. "Le plus important aujourd’hui est de trouver une solution au moins jusqu’à vendredi afin qu’ils puissent faire leur demande, mais pour l’instant nous avons un devoir humain envers eux", affirme, Jean-Luc Amaravady, le président de la Fédération Tamoule de La Réunion. Vendredi, douze d'entre eux ont déposé leur demande d'asile à la Préfecture. Ce nombre est limité, car l’administration n’autorise pas davantage de demande par jour.

Regardez le reportage de Géraldin Blandin et Alexandre Timar :
©reunion
 

Solidarité

Une fois qu’ils l’auront faite, une solution d’hébergement leur sera proposé. En attendant, le groupe alterne entre son logement et le siège de la fédération où de nombreux vêtements et plusieurs paires de chaussures ont été déposées à leur attention. Les dons viennent de particuliers, mais aussi de l’association Petit Tangue. "Les gens ici sont très gentils, je les remercie beaucoup pour leur aide, merci surtout le président de la Fédération tamoule", confie l’un d’eux.
 
Logement, nourriture, cours de Français : les premiers pas des migrants sri-lankais à La Réunion
©Géraldine Blandin
 

Prier

Cette sortie a été l’occasion aussi pour Peribam et les seize autres tamouls du groupe de prier pour la première fois depuis leur arrivée dans l’île. Dimanche, l’association souhaite emmener les 33 chrétiens du groupe à une messe dans l'île. Remis en liberté depuis mercredi soir, leurs conditions de résidence à La Réunion reposent pour le moment sur aide et solidarité. Ils doivent désormais organiser leur séjour le temps de la procédure.
 
Logement, nourriture, cours de Français : les premiers pas des migrants sri-lankais à La Réunion
©Géraldine Blandin


Remis en liberté

Les 62 migrants sri-lankais sont arrivés vendredi 14 décembre à La Réunion à bord d’un bateau de pêche à la dérive au large de Saint-Philippe. Ils ont été escortés au Port-Est par la gendarmerie, puis placés en zone d’attente. Mercredi 19 décembre, les juges des libertés et de la détention du tribunal de Champ-Fleuri ont refusé de prolonger leur maintien en zone d’attente et les ont remis en liberté. 

Les Sri-Lankais sont désormais libres de circuler sur le territoire. Vendredi 21 décembre, ils se sont rendus en préfecture pour déposer leurs demandes d’asile. Accompagnés de leurs avocats, et d’associations, ils ont ainsi pu entamer la procédure qui leur permettra peut-être d’acquérir le statut de réfugiés.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live