réunion
info locale

Loto du patrimoine 2019: les temples tamouls des Casernes et du Gol et la chapelle du Domaine de Bel Air sélectionnés

patrimoine
Loto du patrimoine 2019: les temples tamouls des Casernes et du Gol et la chapelle du Domaine de Bel Air sélectionnés
Deux fois moins de monuments ont été sélectionnés par rapport à l'édition 2018 du Loto du patrimoine. A La Réunion, les temples tamouls des Casernes et du Gol et la chapelle du Domaine de Bel Air ont été sélectionnés
121 monuments sont finalement retenus pour le Loto du patrimoine 2019. En plus des 18 sites emblématiques connus depuis le mois de mars, 103 autres ont été dévoilés ce mardi 11 juin, annonce la Fondation du patrimoine.

Les temples tamouls des Casernes à Saint-Pierre et du Gol à Saint-Louis et la chapelle du Domaine de Bel Air à Sainte-Suzanne font partie de la liste. 
La Chapelle du Domaine de Bel Air
La végétation a envahis les vestiges néo-gothique de la Chapelle ©Mélodie Nourry


L'an dernier, c'est le domaine de la Maison Rouge à Saint-Louis qui avait été retenue par la fondation du patrimoine. La bâtisse avait pu bénéficier d'une aide 118 000 euros pour sa restauration. 

Tirage spécial le 14 juillet


Ce tirage spécial destiné à financer la restauration de ces monuments aura lieu le 14 juillet. La Française des jeux lancera par ailleurs en septembre deux jeux à gratter, un à 15 euros et un autre au prix plus abordable de 3 euros.

Sur les 121 monuments annoncés mardi, 27 sont des sites religieux (église, chapelle, synagogue ou mosquée), ce qui représente un peu moins d’un quart du total, soit 22,3%. Ces sites religieux se situent dans des communes qui n'ont pas les moyens de les entretenir. Sur les 103 sites sélectionnés, 44 ne bénéficient d’aucune protection, soit plus de 40% d'entre eux. Les autres sont protégés au titre de Monuments historiques.


1 300 sites candidats, 121 retenus


L'édition 2019 du loto du patrimoine a totalisé 1 300 sites candidats pour seulement 121 retenus, soit un recul par rapport à l'année dernière où 232 dossiers de candidatures avaient été sélectionnés et s’étaient partagé 22 millions d’euros. Cette année, deux fois moins de monuments ont été sélectionnés, ce qui va permettre de mieux financer les projets si le loto du patrimoine et les jeux de grattage rapportent autant qu'en 2018.

Parmi les critères de choix pour financer la restauration d'un monument par le biais du loto du patrimoine, il y a l’urgence, la situation de péril du site, la maturité du projet ou encore son impact économique sur le territoire. Il y a en général un site par département, avec toutes les typologies représentées (patrimoine historique, industriel, ou religieux).