Lutte contre la pauvreté : Jean Castex annonce de nouvelles mesures

logement
sans domicile fixe
©pixabay
Le Premier ministre a dévoilé ce samedi la seconde phase du plan pauvreté initié en 2018 par le Président Macron. De nouvelles mesures pour lutter contre un phénomène amplifié par la crise sanitaire mondiale.
 
En ligne de mire de cet acte 2 du plan pauvreté, dont l’enveloppe budgétaire est estimée à 700 millions d’euros, venir en aide aux français qui pourraient basculer dans la précarité suite à la pandémie Covid et tenter de sortir ceux qui y sont déjà plongés en leur proposant un emploi et un logement. 
 

L’accès au logement renforcé


Le Premier ministre a annoncé de nouvelles mesures pour renforcer l’accès au logement et prévenir les impayés de loyers. Ainsi, le dispositif mis en place par Action Logement sera élargi. Les locataires en difficulté dont la part du logement dans le budget représente plus d’un tiers des finances globales, contre 40% auparavant, bénéficieront d’une aide de 150 euros pendant 6 mois au lieu de 2 mois. Ainsi élargi, le dispositif devrait toucher un public plus large.

Si La Réunion est elle aussi concernée par cette mesure, Erick Fontaine, administrateur de la Confédération Nationale du Logement (CNL), dénonce une mesure non adaptée à notre île. Il s’interroge par ailleurs sur cette aide qui n’est pas, ou peu utilisée, alors que les bénéficiaires sont bel et bien présents à La Réunion. 

Erick Fontaine, administrateur de la CNL, interrogé par Céline Latchimy:

Plan pauvreté itw Fontaine


 

30 000 postes supplémentaires dans les SIAE


Ainsi, l’Etat va créer 30 000 postes supplémentaires dans les structures d’insertion par l’activité économique (SIAE). Ces structures spécialisées, comme les ateliers et chantiers d’insertion ou encore les associations agréées, permettent aux personnes les plus éloignées de l’emploi, en raison de difficultés sociales et professionnelles particulières comme leur âge, leur état de santé, ou en situation de précarité, de bénéficier d’un accompagnement renforcé qui doit faciliter leur insertion professionnelle.
La France comptait 3 803 structures de l’insertion par l’activité économique fin 2018, La Réunion comptait 19 structures en 2011.

Jean Castex a également précisé que la durée du dispositif SIAE passe de 12 à 24 mois.
 

Les PEC doublés dans les zones rurales


L’Etat prendra également en charge 80% du coût des contrats parcours emploi compétence (PEC) contre 45% actuellement. Une aide qui interviendra dans les quartiers urbains et les zones rurales pour ces postes qui ont remplacé les contrats aidés.
 

Pas de revalorisation du RSA


Contrairement aux attentes des associations qui craignent une hausse du nombre de bénéficiaires suite à la crise sanitaire, le Gouvernement n’a pas annoncé une revalorisation du Revenu de Solidarité Active (RSA) qui concernait plus d’1.9 millions de personnes en France fin 2019, environ 30% de la population à La Réunion. Jean Castex a toutefois rappelé que les travaux sur le revenu universel d’activité se poursuivent. Il s’agit d’une promesse du Président Macron visant à fusionner les prestations sociales pour faciliter l’accès aux bénéficiaires.

Les annonces du Premier ministre Jean Castex à (re)voir ici: 

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live