Madagascar : 15 morts intoxiqués par de la viande de tortue

océan indien
Mada intoxication alimentaire hôpital
Plusieurs malades sont actuellement hospitalisés à Madagascar suite à une intoxication alimentaire qui a déjà coûté la vie à une quinzaine de personnes. ©Rija Rasonlondraibe

Une quinzaine de morts - dont 9 enfants - dans la Grande Ile. Une trentaine de malades à l'hôpital. Toutes les personnes ont été victime d'une intoxication alimentaire suite à l'ingestion de viande de tortue de mer. Une espèce pourtant protégée.

Une épidémie peut en cacher une autre. A Madagascar, en pleine crise Covid, plusieurs décès suspects ont été enregistrés sur la côte Est. Les premières victimes font état de maux de tête, de fièvres, de frissons et de vomissements. 

Un lourd bilan

C'est au cours de l'hospitalisation des malades qu'une intoxication alimentaire a pu être diagnostiquée. Les 29 personnes actuellement soignées à l'hôpital de Vatomandry sur la côte est de Madagascar ont confirmé avoir mangé de la viande de tortue de mer. 

Dix personnes sont mortes directement après avoir mangé la viande de tortue. Cinq autres sont décédées au bout de quelques jours, lors de leur séjour à l'hôpital. Parmi les victimes, neuf enfants, particulièrement fragiles. Le triste bilan peut encore s'alourdir car le danger n'est pas écarté pour les personnes hospitalisées. 

Le reportage de notre correspondant Rija Rasonlondraibe.

Les premières investigations ont permis de déterminer que deux pêcheurs sont en cause dans cette affaire. Après avoir capturé deux tortues de mer, ils ont partagé une partie de la viande avec leur famille. Puis, le reste de leurs prises a été vendu à des clients sur le marché. 

Les deux pêcheurs de tortue recherchés

Une enquête a été ouverte et les deux hommes sont vivement recherchés par les forces de l'ordre. Les policiers ont constaté que les pêcheurs se sont enfuis de leur village pour tenter de se soustraire à la justice. 

Les tortues de mer se nourissent d'algues nocives pour l'homme. Leur consommation est strictement interdite durant la saison chaude selon les autorités de la santé malgache. Un message rappelé à la population pour éviter de nouvelles contaminations.