Madagascar : 253 nouveaux cas et 15 décès en 48 heures

coronavirus
Vaccination à Mada
©Illustration libre de droit

Madagascar tente d'amortir la nouvelle vague covid qui déferle depuis plus d'un mois. En fin de semaine dernière, les services de Santé malgaches enregistraient 253 nouveaux tests positifs et quinze décès. La vaccination est lancée, l'objectif est de traiter 4 millions de citoyens.

Madagascar a reçu 250 000 doses d'AstraZeneca au début du mois. Le ministère de la Santé a ouvert 210 centres de vaccination dans les régions les plus touchées. Quand il ne disposait pas de locaux, il a installé des tentes pour accueillir le public. Le Premier ministre de Madagascar, Christian Ntsay, a déclaré, ce samedi 15 mai 2021, que son pays compte vacciner 4 millions de personnes. Les premières doses seront destinées aux soignants, aux personnes à risque et aux secouristes.

Le chef du gouvernement a souligné lors de son allocution : "Le gouvernement a fixé l'objectif de vacciner 4 millions de Malgaches, c'est-à-dire, près de 18% de la population. Plusieurs médias internationaux ont affirmé que l'immunité collective contre la Covid-19 serait atteinte à partir du moment ou60% de la population est vaccinée. Un taux qui semble être hors de portée, même pour certains pays développés. Nous tablons, donc, sur 18% de citoyens vaccinés", précise Midi-Madagaskara.

Analamanga reste confiné le week-end

 

Depuis un an, Tananarive est la région la plus touchée par cette pandémie. Pour enrayer la dissémination de la covid dans la banlieue, la région d'Analamanga est totalement confinée le week-end. Cet état d'urgence a d'ailleurs été prolongé pour les 15 prochains jours, cependant le couvre-feu est allégé en semaine. Il est interdit de sortir de chez soi sans autorisation spéciale de 22h à 4h du matin.

Les derniers chiffres transmis au ministère de la Santé sont encourageants. Ils ont enregistré, en fin de semaine dernière, 253 tests positifs et quinze décès en 48 heures. Les mesures restrictives sont maintenues dans les districts les plus touchés. La quarantaine est levée dans les régions de Sofia, Sava, et d'Atsinanana, note Madagascar-Tribune.

Notons que l'Organisation Mondiale de la Santé tente de répondre aux demandes vaccinales des pays pauvres comme Madagascar, mais le programme Covax dépend en grande partie de dons. Pour l'instant, l'OMS s'appuie essentiellement sur l'AstraZeneca, le Johnson&Johnson ou le SinoPharm. Ces trois produits sont délaissés par les pays riches. Les médecins ont noté des effets indésirables, parfois graves.