Madagascar : 42 propriétés de Dubaï achetées par des investisseurs gasy

finances
Dubaï illustration offshore
146 milliards de dollars sont investis à Dubaï via des comptes offshore. Quelques millions seraient liés au trafic d'or venant de Madagascar ©Francetvinfo
Une étude, de l'observatoire européen de la fiscalité, révèle que 42 investissements, via des sociétés offshores, ont permis à des hommes d'affaires malgaches d'acquérir des biens immobiliers à Dubaï. Impossible de ne pas penser au trafic d'or de Madagascar vers les Emirats Arabes Unis.

Le 2 mai 2022, une étude de l'observatoire européen de la fiscalité a publié le résultat de ses investigations concernant l'achat de 800 000 propriétés à Dubaï. Malgré les difficultés à remonter le fil des comptes offshores, les spécialistes sont parvenus à démasquer les titulaires des 146 milliards de dollars qui ont été investis pour l'achat d'appartement et de bureaux dans des immeubles luxueux. 

Certes, les investissements des "hommes d'affaires" 38 hommes d'affaires malgaches semblent dérisoires. 

Il est question de 7 millions de dollars, soit 26 milliards d'ariary, nous apprend Midi-Madagascar. Une goutte dans l'océan des milliards qui transitent sur les comptes émiratis, mais ils proviendraient du trafic d'or. Dubaï est l'un des plus grands marchés de l'or dans le monde. 

Les milliards des pays en guerre sont à Dubaï

Ce vol d'une partie de la richesse de la grande île a des conséquences sur la vie de la population malgache. En fait, l'étude démontre que de nombreux industriels de tous les pays vivent sans se soucier un seul instant des conséquences de leurs actes. 

L’analyse des données concerne 800 000 propriétés de Dubaï. L'investissement offshore représente sur place 146 milliards de dollars (138 707 300 000 €), soit le double des propriétés immobilières détenues par des étrangers à Londres. La majorité des propriétaires sont Afghans, Syriens, Yéménites, Erythréens, Azerbaïdjanais ou Kirghizes. Le Canada, les États-Unis, la Russie, l’Iran et le Pakistan figurent également dans le peloton de tête des investisseurs immobiliers sur le marché offshore à Dubaï.