Madagascar : 5 décès, 470 cas et relance de la vaccination à l'ambassade de France

santé
moderna
©Flavie Bry
Cinq morts, 470 tests positifs, les services de santé notent une reprise de la circulation de la Covid-19. L'ambassade de France poursuit sa campagne de vaccination. Les injections de la seconde dose ont débuté. Il s'agit du Spikevax de Moderna, il est compatible avec le Janssen ou l'AstraZeneca

L'épidémie de Covid-19 préoccupe à nouveau les services de santé de Madagascar. Fin novembre 2021, ils ont enregistré 5 décès et 470 cas positifs sur 6 719 tests, écrit Midi-Madagascar. Ce n'est pas dramatique, mais tous les acteurs sont en alerte afin d'endiguer une éventuelle recrudescence de la diffusion virale.

La Grande île est touchée par la pandémie depuis bientôt deux ans, mais l'impact est, pour l'instant, relativement limité par rapport à d'autres pays sur la planète. Ce bilan est diversement analysé. Selon les uns, les chiffres officiels sont minimisés, pour d'autres, les résultats s'expliquent par l'espérance de vie, moins de 70 ans (164ème rang dans le monde) et un taux d'obèses comme de diabétiques en augmentation, mais largement inférieur à l'hémisphère Nord. 

Ces deux paramètres, souvent évoqués lors des bilans Covid, sont à prendre en compte pour lire les bilans. L'incidence de l'artémisia est plus difficile à interpréter. L'Institut Max Planck de Potsdam en Allemagne, comme des laboratoires au Mexique et aux Etats-Unis avaient évoqué en 2020, l'incidence thérapeutique de cette plante sur la Covid-19, écrivait Paris-Match le 23 juin. Rappelons, que la boisson fabriquée à Madagascar, a pour base l'artémisia. Qu'elles ont été les résultats ultérieurs de ces recherches ?

Vaccination à l'ambassade de France

 

Ce mercredi 8 décembre 2021, les ressortissants français installés à Madagascar âgés de 12 à 21 ans, qui n'ont jamais été vaccinés, peuvent se rendre au centre de la Résidence de Charmilles. Des doses de Spikevax de Moderna ont été acheminées pour cette nouvelle campagne de vaccination. 

Les adultes de plus de 18 ans qui ont déjà été vaccinés pourront recevoir une seconde dose, voire une troisième, suivant les cas. Les services de santé de l'ambassade indiquent qu'il n'y a aucune contre indication si les personnes ont été vaccinées une dose de Pfizer ou d'AstraZeneca. 

Cette campagne, lancée à Antananarivo, va s'étendre aux autres grandes villes malgaches. La première phase était dévolue aux ressortissants français de plus de 56 ans, cette seconde campagne de vaccination s'adresse à toutes les personnes de plus de 12 ans, précise 2424.mg.