publicité

Madagascar : les candidats au BAC 2019 terminent les épreuves dans le noir

Les épreuves de physique-chimie, du Bac 2019, ont été repoussées à l'après-midi du jeudi 3 octobre 2019 après le scandale de la fuite des sujets. Malheureusement, une panne électrique a plongé les salles d'examen dans l'obscurité, obligeant les candidats à finir l'épreuve avec des lampes torche.

© Capture d'écran L'Express de Madagascar
© Capture d'écran L'Express de Madagascar
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
Ce baccalauréat 2019 va rester longtemps dans les mémoires des candidats et des professeurs de la Grande île. Le calendrier scolaire malgache et mauricien est différent de celui en vigueur à La Réunion. Chez nos voisins, l'année scolaire se confond avec l'année civile. C'est donc, l'heure des examens pour les élèves malgaches de terminal. Le gros souci cette année, c'est la fuite des sujets d'Histoire-Géographie et de Physique-Chimie. Une information qui est apparue sur les réseaux sociaux et qui a été confirmée en fin de journée par le ministère de l'Éducation nationale.
 

Un proviseur et 65 élèves pris en flagrant délit


Mercredi 2 octobre 2019, Internet s'embrase. Les sujets d'au moins deux épreuves du BAC 2019 ont été donnés aux candidats. Madagascar-Tribune écrit qu'à Imerintsiatoka, un proviseur et 65 élèves travaillaient sur les sujets de Physique-Chimie, mardi matin, quand les forces de l'ordre sont arrivées dans la salle de classe. 
À Tana comme à Toamasina, les examens ont été suspendus et reportés à ce jeudi après-midi.
 

Les candidats rédigent dans le noir 


La démarche est compréhensible, mais un couac a fini de faire basculer ce BAC 2019 dans le grotesque. Les épreuves de SVT (science et vie de la terre) ont débuté avec beaucoup de retard. Si des élèves ont pu quitter leur lycée, vers 19 heures, d'autres ont rendu leurs copies à 21 heures. Ils étaient obligés de s'éclairer avec des lampes torche, la lumière étant insuffisante ou absente dans des salles d'examen.
 

Un syndicat d'enseignants demande de refaire passer l'examen


Pas facile de rester concentrer dans de telles conditions ! Le syndicat des enseignants-chercheurs (Seces) souhaite que cette session 2019 soit annulée : "Des personnes ont saboté cet examen. Nous condamnons un tel acte. À notre avis, il faut refaire complètement l'examen et remplacer toutes les personnes qui ont conçu les sujets", écrit L'Express de Madagascar
Des parents d'élèves s'inquiètent rappelant : "Je ne suis d'accord sur le fait de refaire l'examen. La vie des jeunes en dépend".

Sur le même thème

  • Madagascar

    Madagascar : les sujets du BAC divulgués sur Internet

    C'est le scandale qui agite Madagascar ce jeudi 3 octobre 2019. De nombreux lycées de la Grande île ont été contraints d'utiliser les "sujets de garde", les sujets d'examen d'histoire, géographie et de physique-chimie circulant sur les réseaux sociaux. La gendarmerie est saisie du dossier.

  • Madagascar

    Madagascar : une tornade frappe Andramasina

    Le village d'Andramasina, situé à proximité de Tananarive a essuyé le passage d'une tornade. Des arbres sont tombés, des toits ont été arrachés, les examens du baccalauréat ont dû être stoppés. Les salles de classes ont été inondées et les feuilles emportées par le vent. 

  • Madagascar

    Madagascar : 1 300 hectares de forêt incendiés

    Plus d'un millier d'hectares du parc d'Ankarafantsika, situé au Nord-Ouest de Madagascar, sont partis en fumée. Au-delà de la polémique politicienne et des responsabilités, ce feu met au jour le déplacement de la population du Sud, qui fuit la famine, vers le Nord de la Grande île.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play