réunion
info locale

Madagascar : deux enfants sont morts du paludisme

paludisme
MSF Madagascar janvier 2020 paludisme
©Capture d'écran Médecin Sans Frontière
Le paludisme sévit à nouveau, en ce début d'année 2020, à Madagascar. Deux enfants de moins de dix ans sont décédés des suites de cette terrible maladie en début de semaine dans la région de Betroka, une région située sur les hauts plateaux du Sud.
Au Nord, les inondations ravagent le pays, au Sud, le paludisme signe son triste retour. Deux enfants, de moins de dix ans, sont morts de cette terrible maladie. C'était début janvier 2020. Les soignants n'ont rien pu faire. Les petites victimes étaient trop faibles quand leurs familles les ont amenées.

L'un des secouristes a confié à Midi-Madagaskara : "Les gens mettent environ cinq jours après les manifestations des premiers symptômes avant de venir dans un centre de santé, ils préfèrent, en premier lieu, consulter les tradipraticiens".  
 

69 % de la population est porteuse du paludisme

Le moustique tigre est le vecteur du paludisme à Mada
©Capture d'écran icimadagascar.fr
Quand les médecins les ont pris en charge, les marmailles étaient déjà à l'article de la mort. Ils souffraient de convulsions et de tremblements incessants.

Les secouristes ont effectué des prélèvements sur les personnes vivant à proximité du centre. Le bilan est terrible ! 69 % d'entrent-elles sont infectées par le virus du paludisme. Les quelques cas qui étaient positifs ont été traités avec succès, les médecins et les infirmières sont allés à la rencontre des villageois sur la nécessité absolue de se protéger.
 

La région de Betroka est au cœur de l'épidémie

Carte du sud de Madagascar
©Capture d'écran Google Maps

L'accès aux médicaments antipaludiques a été facilité et une campagne de démoustication a été organisée dans cinq communes proches de Betroka. La surveillance a été renforcée dans le secteur depuis l'an dernier.

En 2019, cette région avait déjà été le foyer épidémique du paludisme. L'an dernier, les autorités sanitaires malgaches avaient enregistré 600 cas d'infection par ce virus, chaque semaine.
Publicité