Madagascar : deux Français accusés d'avoir voulu assassiner Andry Rajoelina

océan indien
Andry Rajoelina, président de la République de Madagascar, avril 2021
©Présidence de la République de Madagascar
A Madagascar, plusieurs personnes ont été arrêtées mardi 20 juillet. Elles sont inculpées pour atteinte à la sûreté de l’État et ont été placées en garde à vue. Parmi elles, deux Français. Ils sont accusés d'avoir prévu l'assassinat de ministres et du président de la République malgache.

L'affaire fait la une de la presse malgache ce jeudi 22 juillet : des ressortissants malgaches et français arrêtés car ils prévoyaient d'assassiner de "hautes personnalités politiques", dont le président de la République, Andry Rajoelina. Le projet aurait été préparé depuis plusieurs mois a annoncé la procureure générale de la Cour d'appel, Berthine Razafiarivony, qui s'est exprimée mercredi 21 juillet.

 

Deux Français arrêtés

Parmi les personnes interpellées, Paul Rafanoharana, un Franco-Malgache, et Philippe François, un Français. Les deux hommes sont tous les deux saint-cyriens et anciens militaires. Le premier était à la tête d’un fonds d’investissement. Colonel retraité, il a travaillé une dizaine d'années en France comme PDG et a été conseiller diplomatique d'Andry Rajoelina durant la transition. Son nom avait circulé récemment comme potentiel futur Premier ministre en cas de remaniement. Le deuxième est le conseiller de monseigneur Odon, l’archevêque d’Antananarivo. Colonel retraité, il avait notamment servi au Tchad.

 

Six personnes interpellées au total

Selon RFI, ce jeudi matin, le ministre de la Sécurité publique a donné des précisions, notamment sur le nombre de personnes arrêtées : six individus en tout : un étranger, deux bi-nationaux et trois Malgaches. Ils devraient être fixés sur leur sort judiciaire dans les prochains jours.

Regardez le direct avec notre correspondant à Madagascar :

Direct zoom avec Mada