publicité

Madagascar : les enfants victimes des mines d'ilménite

Les mines d'exploitation d'ilménite seraient responsables de malformations chez les enfants malgaches vivant à proximité. Ce constat effectué sur place, inquiète un député de Toliara qui s'oppose fermement au projet de l'ouverture d'une exploitation dans sa région. 

© Capture d'écran Stileex
© Capture d'écran Stileex
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le , mis à jour le
"J’invite les dirigeants malgaches à se rendre à Taolagnaro pour constater, de visu, les impacts de l’exploitation d’ilménite dans cette ville, notamment sur la santé des enfants âgés de moins de 5 ans, car ils ont des malformations physiques et des lésions improbables semblables à celles des victimes de l’explosion d’une bombe atomique ", lance Siteny Randrianasoloniaiko, député de Toliara, sur le site madagascar-tribune.com. Il précise : "Le ministre des Mines a certes déclaré que la société Toliara Sands va construire des routes et un port, mais lorsque nous nous sommes entretenus avec ces exploitants miniers, ils ont dit que ces infrastructures ne seront pas accessibles à tout le monde". 

Une étude sans appel 

Pour lui, il est hors de question, que les enfants de sa région soit exposés à ce risque. L'ilménite est un minerai qui permet de fabriquer de la dioxyde de titane dont les dangers ne sont plus à démontrer. Cet additif entre dans la composition de nombreux produits de consommation courante. On le pensait inoffensif, mais les conséquences de l'exploitation des mines sur les habitants des régions minières ont poussé l'institut national de la recherche agronomique (INRA) à étudier le produit. Les résultats sont sans appel. Les nanoparticules de dioxyde de titane sont nocives pour le système immunitaire et possiblement cancérigène écrivait le monde.fr le 20 janvier 2017. Une publication qui conforte les opposants à l'exploitation minière.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play