réunion
info locale

Madagascar : des enseignants bardés de faux diplômes

faits divers
Salle de classe à Madagascar
©Capture d'écran Mondoblog
La ministre de l'Éducation nationale de Madagascar, qui vient d'être remerciée à l'occasion du remaniement, a révélé samedi que des professeurs officiaient grâce à de faux diplômes. L'administration dont elle avait la charge a identifié 454 faux certificats.  
C'est un scandale qui vient éclabousser le Ministère de l'Education Malgache. Félicitée Rejo-Fienina, ex-ministre de l'Éducation nationale de Madagascar, vient de dégoupiller une grenade en quittant son poste. Samedi, elle a expliqué, au cours d'une conférence de presse, que de nombreux enseignants exerçaient leurs fonctions grâce à de faux diplômes. À sa demande, son administration a relevé 454 faux diplômes.
 

Les dossiers des fraudeurs entre les mains du Conseil des disciplines


Tous les dossiers ont été transmis au Conseil des disciplines qui va étudier le sort des auteurs de ces falsifications individuellement. 
Cette fraude massive est due au recrutement en 2014 de nombreux professeurs pour l'enseignement privé. 
Cet afflux en nombre d'enseignants a ouvert les portes des établissements aux fraudeurs. 
Certains, particulièrement inadaptés à la fonction ont rapidement été remerciés. D'autres sont parvenus à masquer leurs manques et sont toujours en poste. D'où l'inquiétude de l'ancienne ministre, relayée par lexpress.mg, sur la qualité de la transmission du savoir : "Avec des enseignants qui font le métier avec des diplômes falsifiés, ce n'est pas étonnant que la qualité de l'éducation soit médiocre à Madagascar".
Publicité