Madagascar : explosion du nombre de patients touchés par la Covid

coronavirus
Centre de test à Madagascar
©Capture d'écran Madagascar-Tribune

Les hôpitaux sont débordés. Le centre de soin ouvert dans la banlieue de Tananarive, ce mardi 6 avril 2021, est déjà saturé. Madagascar manque de médicaments, de lits, de respirateurs. Cette seconde vague est bien plus grave et rapide que la première. 

Honnêtement, en lisant les différents articles publiés ces dernières 24 heures par les journalistes malgaches, le confinement général du pays devient inévitable. Samedi, le président de la République, Andry Rajoliena, ne cachait pas son inquiétude. Il ne voulait pas confiner le pays afin de sauver, si possible, une partie de l'économie, mais manifestement cette stratégie est intenable. 

Les chiffres enregistrés par les services de Santé ne révèlent pas la réalité de la crise sanitaire que traverse le pays. Les hôpitaux du Nord-Ouest, de l'Ouest et de la capitale sont saturés. Ils ne peuvent plus prendre en charge l'afflux de malades. Pour soulager les services hospitaliers, un centre Covid a été ouvert en urgence, mardi à Alaboria, quartier Nord de Tananarive, explique Midi-Madagascar. Les 120 lits sont déjà occupés écrit 2424.mg.

Madagascar ne dispose pas du minimum

 

Les malades, qui affluent vers les hôpitaux, doivent attendre des heures avant d'être pris en charge. Les lits se libèrent quand l'occupant précédant décède ou quitte les lieux guéri.

"Un malade n'attendait que notre départ pour s'installer sur le lit que notre proche occupait au Centre Covid d'Andohatapenka. Il se tenait près du lit, pendant que nous nous préparions à quitter l'hôpital", témoigne un poche d'une patiente dans le journal L'Express de Madagascar

La catastrophe redoutée est belle et bien là. Cette déferlante révèle le manque de personnel, de matériels, de médicaments, de respirateurs. Les médecins, les infirmières n'arrivent plus à répondre aux urgences. Des malades attendent des heures avant que leur porche de sérum soit changé. L'urgence est partout.

Le confinement est manifestement la seule solution pour limiter la pandémie.

 

 

Les derniers chiffres officiels

Le service de santé malgache publie quasi-quotidiennement un bilan chiffré de la propagation de l'épidémie de Covid-19 et de ses variants. Dans le communiqué, il est impossible de savoir si les patients sont victimes de la première souche, ou de la sud-africaine. 

Mardi soir, le conseil de lutte contre la Covid comptabilisait 7 décès, 267 patients hospitalisés dans un état grave et 2707 malades pris en charge. 

Officiellement le pays compterait 469 morts de ce virus depuis un an. 

L'Etat a réalisé 148 563 tests..