Madagascar : fin du confinement à Tananarive, reprise de la circulation et des cours

coronavirus
Reprise des cours à Madagascar le 2 juin
©Capture d'écran Madagascar-Tribune

Les données sur la pandémie de covid sont très encourageantes. Si la prudence reste de mise, dimanche soir, le président de la République a annoncé à la télévision, la fin du confinement le week-end dans la capitale, la reprise des cours le 2 juin et la levée de la quarantaine dans les régions. 

Madagascar se "déconfine" doucement. Les derniers chiffres transmis par les laboratoires concernant les tests covid sont très encourageants. Vendredi 29 mai 2021, les services de Santé ont enregistré 32 tests positifs dans l'ensemble du pays dont 8 dans la capitale (32 cas pour 262 tests) précise Madagascar-Tribune.

Fort de cette information, dimanche soir, le président de la République, Andry Rajoelina s'est montré optimiste. Lors de son passage télévisé, il a annoncé la fin du confinement à Tananarive le week-end, la levée de la quarantaine sur les régions du Nord du pays, la reprise des cours dans les écoles et à l'université, la libre circulation (vols intérieurs, transports en commun) et enfin : les lieux de cultes vont rouvrir, écrit Midi-Madagaskara

Le retour des transports en commun

 

L'exécutif malgache est tiraillé entre le désir de protéger la population et son intention de relancer l'économie. Ces objectifs sont difficilement conciliables. Certes, la distanciation, les gestes barrières, le gel hydroalcoolique limitent efficacement la circulation du virus, mais dans les classes, les bus et les avions comment lutter contre cette transmission.

Comment protéger un passager, qui effectue 80 kilomètres dans un taxi brousse, ou prend l'avion ? Comment limiter les interactions sociales d'un enfant avec ses amis à l'école ?

Par ailleurs, comment éviter la casse économique en continuant à confiner le pays ?

Le président a insisté sur la nécessité, pour l'instant, de suspendre les vols internationaux pour les passagers, écrit L'Express de Madagascar. Des avions-cargos livrent les marchandises indispensables. 

Nosy Be manifeste

 

À Nosy-Be, les chauffeurs de taxi, les guides touristiques, les employés des magasins, des hôtels, des restaurants et de l'ensemble du secteur touristique ont manifesté devant la préfecture. Ils ont brandi des pancartes sur lesquelles le rédacteur de 2424.mg, a lu : "Monsieur le Président, aidez-nous" ; " Ne nous laissez pas de côté" ; "Nosy Be a faim"...

La région et son aéroport sont en quarantaine depuis le 23 mars. Dimanche soir, le président a souligné que, pour l'instant, la quarantaine est levée, mais pas de retour des touristes dans l'immédiat. Les restaurants, discothèques et karaokés restent fermés. Il a entretenu l'espoir en annonçant la livraison de vaccins en urgence à Nosy Be et à Sainte-Marie dans l'optique de relancer le tourisme. Ce n'est pas gagné, mais un rayon de lumière est entrevu.