Madagascar : hausse des prix, coupure d'électricité et 150 tonnes de riz détruits

consommation
Manifestation à Tananarive 3 août 2022
Une nouvelle coupure d'électricité est à l'origine de la manifestation spontanée d'habitants de Tana ©Capture d'écran Madagascar-Tribune
Une énième coupure d'électricité est à l'origine d'une manifestation dans la capitale, dimanche matin. La tension augmente chaque jour un peu plus. Après la hausse de l'essence et des transports en commun, ce sont les fruits et légumes qui s'envolent. Les prix viennent de doubler. Pendant ce temps, à Tamatave, les autorités viennent de brûler 150 tonnes de riz pourris.

La situation se complique sérieusement à Madagascar. Une coupure d'électricité dans la capitale, dimanche matin, a suffit à provoquer une manifestation. Les habitants du quartier d'Itaosy sont descendus dans la rue à 6h. Ils ont brûlé des pneus et laissé éclater leur colère contre les dirigeants. Un calme relatif est revenu, en début d'après-midi. 

La Jirama, société malgache de distribution d'eau et d'électricité est pointée du doigt, mais est-ce le seul responsable de cette situation ? 
Des associations de citoyens et des proches du pouvoir demandent au président de la République de prendre des mesures strictes envers cette société et ses dirigeants qu'ils qualifient "d'incompétents", écrit Madagascar-Tribune. 

L'intervention directe de l'exécutif est risquée, si rien ne change ! Alors, ils deviendraient évident que le problème est structurel et non ponctuel.

Les prix des fruits et des légumes augmentent de 100%

Cette manifestation spontanée des habitants d'un quartier de la capitale, est-elle si surprenante ?

La hausse des prix de l'essence, des transports en commun, de nombreux produits dans les épiceries et maintenant des fruits et des légumes ont eu raison des quelques ariary versés sur les salaires. Cette revalorisation devait amortir les conséquences de l'inflation. Malheureusement, ils ne suffiront pas (salaire moyen d'un ouvrier 172552 Ar, soit 40 € par mois). Depuis, mardi les prix des fruits et légumes ont doublé.

Midi-Madagascar vient de consulter l'enquête de l’ADID (Agence de Développement Inclusif et Durable), le bilan est inquiétant. Les prix de certains légumes ont connu une hausse de plus de 100% comparés aux prix affichés à la même période en 2021.

  • Les tomates : coûtent, aujourd'hui, 2 000 Ar et 3 000 Ar le kilo contre 1 000 Ar à 1 200 Ar
  • Le kilo de pommes de terre : 1 800 Ar et 3 000 Ar, au lieu de 800 Ar et 1 000 Ar
  • Les carottes : 2 000 Ar et 3 000 Ar et en 2021, 700 Ar et 800 Ar l’année dernière

D'autres étiquettes, sur les marchés de la capitale, ont augmenté de 150 voire 500%.

150 tonnes de riz brulées à Tamatave

150 tonnes de riz brûlées à Tamatave 3 août 2022
Les autorités ont été contraintes de brûler 150 tonnes de riz, devenues impropres à la consammation ©Capture d'écran 2424.mg

Ce mardi 2 août est également marqué par la destruction de 150 tonnes de riz. Les autorités de Tamatave, ont demandé l'arbitrage du ministère de l'Industrialisation, du commerce et de la consommation (MICC), avant de brûler la cargaison de "vary tsinjo" importés par l'Etat. Selon les responsables, la commande a été détériorée par les sacs de riz d'un importateur privé. Cette marchandise, déjà abîmée, a contaminé les sacs commandés par le gouvernement. Ils étaient entreposés juste au-dessus dans la même calle. 

Finalement, il a été décidé de détruire les 150 tonnes. "Cette opération a été réalisée en présence de la direction régionale pour l’Atsinanana ainsi que des responsables de la société State procurment of Madagascar (SPM), sous les yeux des autorités locales", précise 2424.mg.