Madagascar : la famine et le paludisme préoccupent les services de Santé

paludisme
Distribution de 14 millions de moustiquaires à Madagascar 20 mai 2021
©Capture d'écran Midi-Madagaskara

La situation alimentaire est dramatique dans le Sud. Des familles sont dans un état critique. Elles tentent de survivre comme elles peuvent. 14 millions de moustiquaires sont distribuées pour lutter contre le paludisme. Depuis le début de l'année, les hauts plateaux sont touchés par cette maladie. 

Le Kéré n'a pas disparu du sud de Madagascar. Les pluies bienfaitrices qui ont touché une partie de la région n'ont pas pallier le déficit hydrique de l'ensemble des communes touchées. Ambovobe Androy désespère de voir la pluie. Les habitants sont condamnés à se nourrir avec ce qu'ils trouvent sur le sol. 

Sud de Madagascar région d'Androy
©Google Maps


L'Express de Madagascar écrit : "Un jeune homme, à fonkontany d'Erada, est dans un état critique. Lui et sa mère n'ont plus de quoi se nourrir, depuis un certain temps. Ils souffrent de déshydratation. Sa mère est fatiguée. Ils sont été pris en charge en urgence par les équipes médicales qui œuvrent sur place." 

Les enfants sont les principales victimes de cette situation. On ne compte plus les victimes dans la région. Pour l'instant, aucun chiffre concernant le nombre de morts n'est disponible, mais comme toujours, les premiers touchés sont les plus vulnérables. Des témoins ont expliqué au rédacteur : "Les prix du riz et du manioc sont inaccessibles. Des familles vendent leurs biens pour se nourrir". Des paysans ont pu planter quelques semences dans les secteurs arrosés, ils espèrent pouvoir récolter de quoi vivre et vendre d'ici quelques semaines. En attendant, l'aide est indispensable...

Le ministère de la Santé distribue des moustiquaires

 

Le paludisme est un fléau sans fin. Il ne disparaît jamais totalement. Un peu d'humidité, quelques flaques et le moustique-tigre, vecteur du virus, diffuse la maladie dans les régions Nord, Est et Ouest qui sont encore boisées et arrosées. Comme Sisyphe la lutte est sans fin. Surtout qu'en 2021, écrit RFI, des cas de paludisme ont été enregistrés, en début d'année, sur les hauts-plateaux.

L'alerte a été lancée dès le 3 janvier 2021, jour du décès d'un homme de 31 ans à Farafangana, une ville côtière du Sud-Est. Depuis, les tragédies s'accumulent sans que, là encore, on dispose de chiffres pour avoir une idée réelle de l'épidémie. En juillet 2020, les statisticiens relevaient 663 558 cas et 398 décès depuis le 1er janvier 2020.

Puis la crise covid a détourné l'attention générale.

En début de semaine, l'État malgache a lancé la distribution en urgence 13 703 700 moustiquaires imprégnées d'insecticide, nous apprend Midi-Madagaskara. C'est le moyen le plus efficace pour lutter contre l'épidémie de paludisme, selon les études disponibles. C'est également, la méthode qui aurait le moins d'effets nocifs pour l'environnement.