Madagascar : le bilan provisoire d'Emnati est de 39 000 sinistrés et de 56 900 déplacés

cyclones
Dégâts cyclonique Madagascar février 2022
©Capture d'écran The Watchers
Le premier bilan du Bureau national de gestion des risques et catastrophes (BNGRC) est de 39 000 sinistrés et de 56 900 déplacés, suite au passage d'Emnati. Les autorités attendent encore de nombreux rapports. Il faudra plusieurs jours avant d'avoir une image précise de l'ensemble des dégâts.

Emnati s'éloigne de Madagascar. La dépression post-tropicale descend en direction du Sud-Sud-Ouest à 26 km/h, écrit Météo-France-La Réunion. L'ex-cyclone a traversé le Sud de la Grande île. Il laisse derrière lui un spectacle de désolation. Après Batsiraï, on craignait le pire. Il est trop tôt pour pousser un ouf, de soulagement, mais les premiers bilans indiquent que la catastrophe redoutée a été évitée, comme l'explique France24.

Emnati s'éloigne de Madagascar
©Windy.com

Les secouristes comptabilisent, tout de même, 39 000 sinistrés et 56 900 personnes déplacées (préventivement), nous apprend aa.com. Ces 95 900 Malgaches ont été accueillis dans les centres d'hébergement du Sud-Est. Il y a 15 jours, 110 000 citoyens de cette région avaient été recueillis et en janvier plus 130 000 habitants avaient été hébergés en urgence dans la capitale, suite aux inondations provoquées par la dépression Ana.

Une aide internationale indispensable

Les pays pauvres souffrent de mille maux. Souvent, une aide d'urgence ne suffira pas, il en faudra une autre, puis une autre... Comme Sisyphe, les Organisations non-gouvernementales (ONG) se démultiplient dans un océan de douleur. Hier à Madagascar, l'urgence, c'était la lutte contre la famine. Aujourd'hui, ce sont les dégâts causés par les cyclones. Étrangement, la sécheresse, le vent fort et les inondations provoquent le même résultat. Ils détruisent les cultures et fragilisent les sols. Conséquences : les populations ne peuvent se nourrir. 

Aujourd'hui, les 200 000 Malgaches qui se sont réfugiés dans les centres dépendent entièrement de l'aide alimentaire. Une partie est fournie par l'Etat, mais celui-ci n'a pas les moyens de répondre à l'ensemble des urgences. Mercredi, le président de la République de Madagascar, Andry Rajoelina a reçu une délégation de la Banque Mondiale pour obtenir une aide financière d'urgence, révèle Madagascar-Tribune. Sans cette aide et les bénévoles des ONG les familles victimes d'Ana, Batsiraï et Emnati seraient condamnées. Elles ont tout perdu et doivent continuer à vivre...

Le président de Madagascar reçoit une délégation de la Banque mondiale une dépression, deux cyclones février 2022
Le président de Madagascar a reçu en urgence, ce mercredi 23 février 2022, une délégation de la Banque Mondiale. La Grande île a besoin d'une aide financière pour amortir les dégâts des deux cyclones et de la dépression qui ont frappé l'île du Nord au Sud ©Capture d'écran Madagascar-Tribune