Madagascar : 32 ministres nommés dont 22 arrivants

politique
Nouveau gouvernement malgache nommé par Christian Ntsay, Premier ministre
©Capture d'écran Madagascar-Tribune
Le remaniement ministériel annoncé, a eu lieu. Ce nouveau gouvernement, dirigé par Christian Ntay, est constitué de 33 membres, 27 ministres, 3 vice-ministres et 2 secrétaires d'Etat. On note les arrivées de 22 nouveaux visages et les reconductions de 10 ex-membres du précédent gouvernement.

Madagascar, présidée par Andry Rajoelina, continue d'être gérée par le binôme constitué du Président et du Premier ministre, Christian Ntsay. Comme annoncé et décidé, la semaine dernière, un vaste remaniement gouvernementale a été effectué. Moins d'une semaine après le lancement des consultations, le nouvel exécutif a été présenté aux médias. 

Il comprend 33 membres : le Premier ministre, 27 ministres, 3 vice-ministres et 2 secrétaires d'État (11 femmes et 22 hommes). 

  1. Ministre de la Défense Nationale : Général des Corps d’Armée Léon-Jean-Richard Rakotonirina
  2. Ministre des Affaires Etrangères : Patrick Rajoelina
  3. Garde des Sceaux, Ministre de la Justice : Herilaza Imbiki
  4. Ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation : Pierre Houlder
  5. Ministre de l’Economie et des Finances : Rindra Hasimbelo Rabarinirinarison
  6. Ministre de la Sécurité Publique : Contrôleur Général de Police Fanomezantsoa Rodellys Randrianarison
  7. Ministre de l’Industrialisation, du Commerce et de la Consommation : Edgar Razafindrvahy
  8. Ministre de l’Aménagement du Territoire et des Services Fonciers : Hajo Andrianainarivelo
  9. Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Fonction Publique et des Lois Sociales : Gisèle-Marie Ranampy
  10. Ministre du Tourisme : Joël Randriamandrato
  11. Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique : Elia-Béatrice Assoumacou
  12. Ministre de l’Environnement et du Développement Durable : Vahinala Baomiavotse
  13. Ministre de l’Education Nationale : Marie-Michelle Sahondrarimalala
  14. Ministre des Transports et de la Météorologie : Roberto Tinoka
  15. Ministre de la Santé Publique : Professeur Arivelo Zely
  16. Ministre de la Communication et de la Culture : Lalatiana Andriantongarivo Rakotondrazafy
  17. Ministre des Travaux Publics : Jerry Hatrefindrazana
  18. Ministre des Mines et des Ressources Stratégiques : Brice Randrianasolo
  19. Ministre de l’Energie et des Hydrocarbures : Andry Ramoroson
  20. Ministre de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène : Ladislas-Adrien Rakotondrazaka
  21. Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage : Harifidy Ramilison
  22. Ministre de la Pêche et de l’Economie Bleue : Paubert Mahatante
  23. Ministre de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle : Gabriella Rahantanirina Vavitsara
  24. Ministre de l’Artisanat et des Métiers : Sophie Ratsiraka
  25. Ministre du Développement Numérique, de la Transformation Digitale, des Postes et des Télécommunications : Tahiana Razafindramalo
  26. Ministre de la Population, de la Protection Sociale et de la Promotion de la Femme : Princia Soafilira
  27. Ministre de la Jeunesse et des Sports : Hawel Mamod'al
  28. Vice-Ministre chargé de l’Elevage auprès du Ministère de l’Agriculture et de l’Elevage : Docteur Raymond
  29. Vice-ministre chargé de la Reforestation auprès du Ministère de l’Environnement et du Développement durable : Hortensia Antoinesie
  30. Vice-Ministre chargé de la Jeunesse auprès du Ministère de la Jeunesse et des Sports : Tahiana-Juliana Ratovoson
  31. Secrétaire d’Etat chargé des Nouvelles villes et de l’Habitat auprès de la Présidence de la République de Madagascar : Gérard Andriamanohisoa
  32. Secrétaire d’Etat chargé de la Gendarmerie Nationale auprès du Ministère de la Défense National : Général de division Serge Gelle
Un ministre à peine nommé, déjà menacé

Le nom du ministre sur la sellette est préservé. Il pourrait être remplacé dans les prochaines heures. Les accusations d'escroquerie se multiplient à son encontre depuis l'apparition de son nom dans la liste du futur exécutif. Lundi, le Premier ministre a demandé de retarder la passation de pouvoir, entre le nouveau et l'ancien ministre. L'affaire est révélée par Midi-Madagasikara.