Madagascar : les Barea s'inclinent 2 à 0 face aux Léopards du Congo

football
Eric Rabesandratana, sélectionneur de l'équipe de football de Madagascar
Eric Rabesandratana, sélectionneur des Barea, va-t-il conserver son poste après cette nouvelle défaite 2 à 0 face au Congo. La pression pour qu'il soit remplacé augmente fortement. ©Capture d'écran 2424.mg
La défaite 2 à 0, jeudi à Kinshasa face aux Léopards du Congo, confirme les difficultés des Barea lors de cette phase pré-qualificative pour la coupe du monde 2022. Il faut désormais oublier, le barrage et le Qatar. Le sélectionneur a vu une petite lueur d'espoir lors de cette rencontre...

Dimanche, les Barea retrouveront le Congo. Cette rencontre aura lieu à Tananarive dans leur stade flambant neuf. Pour ce quatrième match, ils seront débarrassés de la pression d'une éventuelle place qualificative pour jouer le barrage permettant de participer à la Coupe du monde de 2022 au Qatar. 

Ce jeudi 7 octobre 2021, seule une victoire permettait à l'équipe de foot de la Grande île de conserver une petite chance de se qualifier. La défaite, 2 à 0 face à la RDC est fatale, comme le déplore L'Express de Madagascar. Mathématiquement, c'est cuit. Il suffit, pour s'en convaincre, de regarder le tableau actuel du Groupe J. Avec 0 point au compteur, les Barea doivent se concentrer sur l'avenir et travailler pour le futur. Rien ne tourne comme ils l'espèrent actuellement, mais ces épreuves sont parfois indispensables. Une projection positive commence donc, ce dimanche 10 octobre 2021, à domicile avec l'aide des supporteurs. 

Les footballeurs malgaches peuvent croire en l'avenir

 

L'arbitrage défavorable et les tensions politiques disparaîtront avec le jeu. L'embellie, footballistique de 2019, n'est pas un mirage. Combien de joueurs malgaches évoluent ou ont évolué à très haut-niveau ? Ce n'est pas le fruit du hasard. Reste à entreprendre un travail de fond, fait de rigueur et de plaisir pour enfin se lancer dans la lutte. 

Les voyages qualificatifs, les erreurs des arbitres, l'absence de public ou les encouragements trop bruyants, sont autant d'éléments incontrôlables et extérieurs. Des injustices auront encore lieu, mais il y a un élément sur lequel personne n'a de prise, la volonté des acteurs. 

Eric Rabesandratana en louant l'état d'esprit et la détermination de sa sélection, au micro de 2424.mg, pointe du doigt cet élément intangible qui permet d'engager ce travail de fond, long, mais indispensable. Ce dimanche, éventuellement, sur leur terrain, les observateurs pourront peut-être voir les premières bribes d'un nouvel élan.