Madagascar : les forces de l'ordre prennent d'assaut l'université de Tana

manifestation
Forces de l'ordre à l'université manifestation des étudiants malgaches de Tana mars 2021
©Capture d'écran L'Express de Madagascar

Les étudiants attendent le versement de leurs bourses. Les mois passent et malgré les promesses, ils n'ont pas encore perçu le moindre ariary. De nouvelles manifestations ont éclaté, lundi. Les forces de l'ordre ont pénétré sur le campus quatre manifestants ont été blessés, dont deux gravement.

Malgré la crise Covid et la menace d'une seconde vague, Madagascar est secoué par les manifestations des étudiants. Le conflit a éclaté à Tamatave avant de s'étendre à Tuléar et à Tananarive. Dans les différentes universités, les revendications sont identiques. Les manifestants réclament le versement de leurs bourses, précise Madagascar-Tribune. Ils attendent, depuis le mois de novembre 2020, de percevoir les quelques ariary qui leur permettent d'acheter du riz et des brèdes pour se nourrir. 

Les élèves de la faculté des Sciences et ceux de polytechnique d'Antananativo étaient dans la rue pour protester contre le versement d'un seul mois de bourse sur les quatre qu'ils attendent. Les forces de l'ordre équipées et prépositionnées les ont empêchées de défiler dans la ville. L'affrontement était devenu inévitable. Quatre étudiants ont été blessés, deux d'entre eux ont été hospitalisés en urgence, nous apprend L'Express de Madagascar

Les militaires sur le campus

 

L'intervention très musclée des gendarmes a eu l'effet inverse de celui qui était semble-t-il recherché. Les étudiants se disent encore plus déterminés à poursuivre le mouvement. De plus, l'intrusion des forces de l'ordre sur le campus a été dénoncée par le président de la faculté en personne note Midi-Madagascar : "L’Université d’Antananarivo n’a pas levé la franchise universitaire. Il faut noter que trois facteurs peuvent permettre de lever cette franchise : le flagrant délit, les catastrophes naturelles et enfin un ordre émanant du parquet. On ne sait pas actuellement lequel de ces trois facteurs ont permis à ces éléments des forces de l’ordre de pénétrer dans l’enceinte universitaire. Il conviendrait de poser la question aux forces de l’ordre."

Enfin, le gouvernement s'est placé dans une position intenable. Il a versé, lundi, les arriérés des bourses aux étudiants de Tamatave et Tuléar qui ont manifesté à la mi-février 2021. Comment expliquer aux élèves des Facs de Tana qu'ils ne toucheront qu'un des autres mois qu'ils attendent.