Madagascar : les pêcheurs bloquent la mine "responsable" de la mort des poissons

pêche
Madagascar Fort-Dauphin Les ouvriers bloqués dans la mine 5 mai 2022
Les ouvriers de la mine de Mandena ont été bloqués dans l'usine par la manifestation des pêcheurs. Ces derniers protestent contre la pollution des rivières qui, selon eux, serait due à la mine ©Capture d'écran Madagascar-Tribune
Les petits pêcheurs ont installés des barrages sur les routes menant à la mine voisine de Fort-Dauphin. Ils n'ont plus le droit d'exercer leur métier depuis le 12 mars 2022 et la découverte de poissons morts dans le lagon. Privés de ressources, ils ont laissé éclater leur colère en bloquant 700 ouvriers dans l'usine.

Le 12 mars 2022, les pêcheurs riverains de la mine de Mandena trouvaient des dizaines de poissons morts sur les berges des rivières voisines et sur les plages. Immédiatement, le Gouverneur de la province d'Anosy, publiait un décret interdisant la pêche et la consommation des produits de la pêche.

Une première enquête mettait en cause, les bassins de décantation de la mine. Les talus, qui servent de barrage pour ces retenues d'eau usée, seraient fissurés et auraient laissé la pollution s'écouler dans les rivières situées en aval. Des analyses ont été effectuées. Ont-elles confirmé cette version des faits ?

Les ouvriers bloqués à leur poste

La mine d'exploitation d'ilménite et de Zircon au nord de Fort-Dauphin Madagascar
La mine implantée, au bord du lac d’Ambavarano, depuis des décennies est vieillissante. Des bèches et des fuites ont été observées ©Capture d'écran la Gazette de la Grande île

Faute d'informations et dans l'impossibilité de vivre de leur métier, les petits pêcheurs de la région ont manifesté une première fois, le mardi 26 avril 2022. Après des discussions et des négociations, sans le moindre résultat, les villageois ont décidé de bloquer les routes menant à la mine. De fait, les 700 ouvriers qui travaillaient dans la nuit du 27 au 28 avril, n'ont pu rentrer chez eux, écrit Madagascar-Tribune

Il a fallu l'intervention des forces de l'ordre pour mettre fin au blocage, cependant, cette fois la QMM, société en charge de l'exploitation de la mine, a entendu leurs revendications. Ils exigent d'être indemnisés. 

Ce n'est pas encore gagné, les dirigeants de la mine rejettent la moindre responsabilité dans cette pollution. Ils s'appuient sur des analyses. Pas certain que cette position puisse être défendue longtemps. La tension monte à Fort-Dauphin !

Fort-Dauphin pêcheur rentrant chez lui avec son épouse et son fils 5 mai 2022
Un pêcheur regagne son village voisin de Fort-Dauphin. Il est accompagné par sa femme et son fils ©Capture d'écran ville de Fort-Dauphin (Facebook)