Madagascar : les pilleurs de tombes interpellés avec les yeux des défunts

faits divers
Vieux cimetière
(Illustration) ©Getty capture d'écran France Inter
Quatre pilleurs de tombes ont été interpellés à Mahabe, localité sur Sud-Sud-Est de Madagascar. Ils étaient en possession des yeux prélevés sur huit personnes décédées récemment. Ils avaient exhumé les corps dans un cimetière voisin.

Les croyances d’un autre temps ont la vie dure dans les coins reculés de Madagascar. Pour des peuples malgaches du Sud, posséder des yeux offre des pouvoirs d’invisibilité, permet de se protéger contre une malédiction ou de perpétrer des crimes sans le moindre risque.
 
Manifestement, cette prétendue magie a des limites. Des pilleurs de tombe, de la caste Antevo, viennent de l’apprendre. Quatre membres d’une famille, âgés de 24, 32, 39 et 42 ans ont été interpellés dans le quartier Kolidanitra, nous apprend L’Express de Madagascar.

Ces agriculteurs, victimes de quatre années de sécheresse, sont devenus des voleurs d’yeux pour survivre.
 

Les gendarmes alertés par des témoins


Sur la Grande île comme dans de nombreux pays, le respect des défunts est au cœur de la société. Tout le monde a entendu parler du rite du "retournement aux morts". Une pratique qui a perduré malgré la pandémie de Covid.

Il n’est donc pas surprenant que les gendarmes de Vangaindrano aient été alertés sur les agissements des suspects. Placés en garde à vue, ils ont reconnu les faits. Faute de gagner leur pain de la terre, ils sont devenus des pilleurs de tombes.

Les dahalo n'hésitent pas à tuer les enfants albinos pour prélever leurs yeux qu'ils vendent une fortune aux "sorciers".