Madagascar : un nouveau cyclone pourrait frapper le Nord

cyclones
Potentiel nouveau système menace Mada 10 février 2022
Une nouvelle dépression se forme au Nord-Est des Mascareignes, elle pourrait affecter le Nord de Madagacsar. Cette dépression se matérialisera, ce samedi 12 février 2022, si les projections de Windy.com se confirment ©Capture d'écran Windy.com
Ce début d'année 2022 restera longtemps dans les mémoires à Madagascar. Après Ana à la mi-janvier, Batsiraï, début février, un nouveau système est susceptible de toucher le Nord de la Grande île, la semaine prochaine. Le risque est très sérieux et la zone dépressionnaire identifié.

"Ne pas faire la boue, avant la pluie", ce dicton créole est de circonstance en cette période cyclonique. Cependant, les prévisions émanant des services météorologiques de Madagascar doivent être prises au sérieux. Certes, la menace est lointaine et de nombreux éléments extérieurs peuvent bouleverser les données, mais les calculs indiquent la possible formation d'une dépression au cœur de la Zone de Convergence Intertropicale, ce samedi 12 février 2022. Ce système devrait rapidement s'organiser et entamer un déplacement en direction de l'Ouest-Sud-Ouest à partir de dimanche. 

Selon les premières estimations, le phénomène passerait relativement loin, au Nord des Mascareignes. L'Express de Madagascar, comme Midi-Madagascar ont relayé l'inquiétude des prévisionnistes. Il est question de deux possibilités. L'une des deux menaces prend corps. Les isobares amèneraient la dépression à se rapprocher du Nord de la Grande île, comme le matérialise le site Windy.com.

Des terres gorgées d'eau

 

Cette modélisation n'est pas une prévision officielle établie par les services météorologiques des pays de la zone. Elle permet juste de matérialiser l'une des possibilités. Cette projection sera affinée pendant le week-end. À Madagascar, tous les services sont sous tension. Depuis un mois, les intempéries se succèdent et fragilisent les terrains. Les sols sont gorgés d'eau. Les inondations et les glissements de terrains sont à l'origine de la majorité des tragédies. L'arrivée d'un nouveau météore provoquera, inévitablement, de nouveaux drames.

Le bilan du passage de Batisraï n'est pas clos. Le Bureau national des risques et catastrophes (BNGRC) comptabilise officiellement 112 000 sinistrés, 61 000 personnes déplacées, 7 400 cases détruites et 2 700 gravement endommagées, précise Madagascar-Tribune. Reste à établir avec certitude le nombre de morts. Toutes fiches des communes touchées par le cyclone ne sont pas encore remontées vers le BNGRC.