Madagascar : une bande de voleurs d'essence sous les verrous

consommation
Bidons d'essence 7 juillet 2022
Illustration (archives) ©Actu Cameroun
Treize Malgaches, suspectés de vol de biocarburant dans les cuves de l'entreprise de recyclage de l'huile en bio-gasoil, ont été interpellés par les gendarmes de Behenjy. Les quatre organisateurs de ce trafic ont été incarcérés, les autres sont libres sous contrôle judiciaire.

L'envolée du prix des carburants attise la convoitise. De tout temps et dans tous les pays, des individus siphonnent les réservoirs pour faire l'économie d'un plein d'essence ou de gasoil. Malheureusement, avec la hausse des prix à la pompe cette pratique s'étend de plus en plus vite. 

Dimanche dernier, les gendarmes de la ville de Behenjy, localité située à quelques kilomètres au Sud de Tananarive, ont été alertés par des témoins sur des allées et venues suspectes aux abords d'une société de fabrication de bio-gasoil. 

Après quelques investigations et une surveillance discrète de plusieurs suspects, les militaires ont procédé à 13 interpellations. Quatre hommes ont été placés en détention provisoire, les neuf autres suspects sont ressortis libres du tribunal, mais sous contrôle judiciaire. 

200 litres par semaine

Le préjudice dû au siphonnage régulier, des cuves de l'entreprise productrice de bio-gasoil, n'a pas été évalué. Les responsables de l'entreprise estiment le préjudice à 200 litres de carburant par semaine : "Les voleurs pouvaient revenir sur les lieux trois fois par semaine. Notre société est une société chinoise de recyclage d’huile pour une transformation en biodiesel". Reste à déterminer depuis combien de temps, les voleurs officiaient.

Midi-Madagascar qui révèle cette information, écrit : "D’autres complices sont encore en cavale et la gendarmerie a ouvert une enquête et des recherches sont déjà entamées".

Cette affaire, est-elle annonciatrice de nombreuses autres ? La question est dans tous les esprits.