Madagascar : une société de Dubaï revendique les 73,5 kg d’or saisis en Afrique du Sud

faits divers
Or saisie par les douanes en Afrique-du-Sud
©Capture d'écran Facebook (Actu-Orange)

Le ministère des Affaires étrangères malgache a reçu une demande de restitution d’une société de Dubaï. Début janvier 2021, les douaniers sud-africains ont saisi la cargaison arrivant de Madagascar. Vendredi, une société émiratie a fait savoir que cette marchandise lui appartient.

C'est un rebondissement inattendu dans l'affaire des 73,5 kg d'or saisis au début du mois de janvier 2021 par les douaniers sud-africains. Trois Malgaches sont depuis en détention provisoire en Afrique du Sud où ils sont suspectés d'être des contrebandiers.

Il est vrai que les faits ne plaident pas en leur faveur. Alors que les aéroports de la Grande île sont fermés, les trois suspects embarquent à Ivato dans un avion privé direction Tuléar. Là, ils font le plein et s'envolent vers Johannesburg où ils sont depuis retenus avec leur précieux chargement. Tout le monde attendait tranquillement la suite des événements judiciaires et le retour des trois hommes suite à la demande d'extradition du gouvernement malgache.

Des événements simples qui devaient s'enchaîner sans difficulté, jusqu'à ce vendredi 5 février 2021 et l'apparition de cette société dans le dossier.

L'État malgache a mandaté un cabinet d'avocat en Afrique du Sud

 

Une société de Dubaï, documents à l'appui, revendique les 73,5 kg d'or et demande la libération des trois suspects qui seraient ses employés. 

Cette nouvelle lecture du dossier pourrait être crédible, si et seulement si, l'avion privé avait quitté la Grande île en déposant son plan de vol auprès des autorités aériennes malgaches. Elles sont montrées du doigt depuis ce jour. En janvier, l'aéroport de Tuléar était fermé aux trafic aérien international pour cause de Covid. De plus, une dizaine de suspects ont été identifiés par la justice malgache écrit Madagascar-Tribune et la majorité est en cavale.

Afin de démêler l'écheveau dans cette affaire et défendre ses intérêts, l'État malgache vient de mandater un cabinet d'avocats en Afrique du Sud. Cela risque de retarder de manière importante le retour des suspects et des 73,5 kg d'or.

 

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live