Mamans d’une petite fille, Cécilia et Anne-Gaëlle saluent l’adoption du projet de loi de la PMA pour toutes

société
Lamour lé dou : Saison 8 - couple 6 : Anne-Gaëlle et Cécilia
©La Forge production
L'Assemblée Nationale a adopté le projet de loi bioéthique et sa mesure phare de la PMA pour toutes. Une avancée pour les couples de femmes comme Cécilia et Anne-Gaëlle qui ont dû aller à l'étranger pour avoir leur bébé. Reportage.

"Ce matin, en apprenant l’information j’avais les larmes aux yeux, confie Cécilia. Je pense à toutes ces femmes qui sont en couple avec une autre femme, ou seule, et qui désirent avoir un enfant, mais n’y arrivent pas. C’est triste de se dire qu’on ne pourra pas avoir d’enfant".

Mamans d’une petite fille de 5 ans

A La Réunion, Cécilia et Anne-Gaëlle ont appris aujourd’hui que le Parlement avait adopté le projet de loi de bioéthique et sa mesure emblématique d’ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux couples de femmes et aux femmes célibataires.

Souvenez-vous, les deux femmes avaient remporté une saison de "Lamour Lé Dou" sur Réunion La 1ère en 2019. Le couple avait fait sensation en remportant l’adhésion des téléspectateurs. Ce matin, nouveau moment d’émotion pour ce couple, parent d’une petite fille. Edenn a 5 ans et demi.

Regardez le reportage de Réunion La 1ère :

 

12 000 euros pour une PMA à l’étranger

Elle est née en 2015, d'une Procréation Médicalement Assistée, effectuée à l'étranger. Jusqu’alors, la PMA était interdite aux femmes seules et aux couples lesbiens. Au total, Cécilia et Anne-Gaëlle ont dépensé 12 000 euros, trajets, hébergements et démarches comprises.

"Le cœur parle"

"Les gens étaient curieux de savoir comment on avait fait, raconte Cécilia. Nous n’avons jamais menti. Nous avons toujours expliqué aux gens, et à notre fille, comment elle avait été conçue. Il faut arrêter les clichés, nous pouvons créer une famille comme on le veut, du moment que le cœur parle".

Hier, le Parlement a donc adopté le projet de loi de bioéthique et la PMA pour toutes, dès septembre prochain. Désormais, les couples de femmes et les femmes célibataires pourront avoir recours à la procréation médicalement assistée en France. Jusque-là, seuls les couples hétérosexuels souffrant de problèmes d'infertilité pouvaient y avoir recours.

Les premiers bébés conçus avant fin 2021

C’est aussi une bonne nouvelle pour la famille Hoareau qui rêve de s’agrandir mais qui ne voulait pas recommencer les démarches à l’étranger. Désormais, le projet paraît réalisable.

Le gouvernement table sur des premiers "parcours de PMA" dès la fin de l’été et des premiers enfants conçus ainsi avant fin 2021.