Manifestation des planteurs : négociations au point mort. Les usines bloquées

social
Usine du Gol
©Suzette Emma (Réunion 1ère)
La tension entre les planteurs et les usiniers n’est pas retombée. Les usines du Gol et de Bois-Rouge sont bloquées. Mardi vers minuit, un transporteur de charbon a dû décharger sa benne sur le Barachois face à la préfecture.
Mardi un peu avant minuit. Des manifestants ont contraint un camion de livraison de charbon à destination de l’usine de Bois-Rouge de décharger sa benne sur la chaussée. Le monticule était posé sur le Barachois en face de la préfecture.
Charbon sur le Barachois
©D.R
Charbon sur le Barachois 2
©D.R
Vers 4 heures du matin, des planteurs du Sud se sont installés devant l’usine et la centrale thermique du Gol pour en barrer l’accès. En revanche, précise Suzette Emma de Réunion 1ère radio, les manifestants n’interdisent pas aux ouvriers d’accéder aux bâtiments. Une opération similaire a été mise en place à partir de 5 heures du matin devant l’usine de Bois-Rouge.
 
Une réunion pourrait avoir lieu jeudi à la préfecture entre les deux parties
 
Des tracteurs interdisent l’entrée aux camions de charbon qui permettent à cette structure de produire de l’électricité en l’absence de bagasse.
La réunion entre Tereos et les planteurs prévue mardi après-midi n’a pas eu lieu. Désormais, les deux camps doivent se retrouver à la table des négociations à la préfecture avant la fin de la semaine…
Usine de Bois-Rouge
©Jean-Paul Mélade (Réunion 1ère)

 

La situation devant l'usine de Bois Rouge avec Steve-Henry Peeters et Francis Bourgouin
©reunion


Les Outre-mer en continu
Accéder au live