Manifestations anti-pass sanitaire : le docteur de Chazournes entendu par les policiers

coronavirus
Le docteur Philippe de Chazournes est entendu par les policiers, ce vendredi 3 septembre.
Le docteur Philippe de Chazournes est entendu par les policiers, ce vendredi 3 septembre. ©Imaz Press
Le docteur Philippe de Chazournes était convoqué, ce vendredi 3 septembre, au commissariat Malartic. Le médecin a été entendu, durant quatre heures, par les policiers pour son implication dans les manifestations anti-pass sanitaire.

Le docteur Philippe de Chazournes a été entendu par les policiers, ce vendredi 3 septembre. Il a été convoqué à 13 heures au commissariat Malartic, à Saint-Denis.

Des prises de parole

Durant quatre heures, il a été entendu pour son implication dans les manifestations anti-pass sanitaire qui ont lieu, chaque samedi, à La Réunion. Ces mobilisations dénoncent aussi l’obligation vaccinale pour les soignants. Lors de ces manifestations anti pass du samedi, le médecin prend souvent la parole.

Les policiers ont cherché à savoir qui était à l'origine de l'organisation de ces manifestations. Selon le docteur de Chazournes, "leur organisation est collective et les lieux et horaires sont fixés par un groupe et non pas un décideur". Il estime être dans le viseur de la justice, uniquement parce qu’il prend souvent la parole lors de ces rassemblements.

Selon la loi, les organisateurs de ces manifestations risquent six mois d’emprisonnement et 7500 euros d’amende. D’autres figures des manifestations anti-pass et anti-vax ont d’ailleurs été entendues ces dernières semaines par les forces de l’ordre. Dernièrement, Vanessa Benhamou Germain, avait été entendue par les policiers de Malartic. Selon nos confrères, du Journal de l'île, elle sera jugée le 15 mars 2022 par le tribunal correctionnel pour des faits supposés de participation à l'organisation d'une manifestation sans déclaration préalable, de rassemblement illégal, d'entrave à la circulation et de non port du masque.

Publication de témoignages

Membre du conseil scientifique indépendant, le docteur Philippe de Chazournes est très actif au sein du collectif de médecins ColCov Med974. Il a notamment publié des témoignages sur de prétendus effets indésirables de la vaccination. Il estime que le vaccin anti-covid est dangereux. De son côté, l'Agence régionale de santé assure que les signalements pour effets indésirables sont peu nombreux.