Maurice : 3 cas suspects de variole du singe, l'un d'eux revenait de La Réunion

santé
Variole du singe
Un premier cas de variole du singe a été détecté à La Réunion ©Freya Kaulbars / AFP
Le ministre de la Santé mauricien a annoncé ce jeudi 2 juin que trois cas suspects de variole du singe ont été détectés. L'un des adultes venait de La Réunion mais est passé par le Congo au préalable. Des analyses sont en cours pour confirmer la suspicion.

Trois cas suspects de variole du singe ont été détectés sur l'île Maurice, a annoncé ce jeudi après-midi le ministre de la Santé Kailesh Jagutpal, aux médias mauriciens. Il s'agit de trois adultes, actuellement en isolement. Le ministre a expliqué que les trois cas suspects "ne présentaient pas les lésions typiques de monkeypox mais ils sont en observation".

Regardez l'intervention de notre confrère Yasin Denmamod de l'Express :

Yasin Denmamod journaliste de l'Express (Île Maurice). Variole du singe : 3 cas suspects à l'Île Maurice

          

Deux voyageurs, un cas contact

Le premier individu revient de métropole, le deuxième est son frère et le dernier vient de La Réunion mais il est passé par la République Démocratique du Congo au préalable. Kailesh Jagutpal a précisé également que "tout cas qui présente des lésions est traité comme un possible cas de variole du singe".

Des analyses sont en cours pour confirmer la suspicion. Comme les tests pour la variole du singe ne sont pas commercialisés à l'île Maurice, les échantillons ont été expédiés en Afrique du Sud. Les résultats seront connus au milieu de la semaine prochaine.

Un exercice de «contact tracing» est désormais réalisé pour identifier les personnes avec lesquelles ils ont été en contact.