Maurice : Les opérations de pompage du Sir-Gaëtan suspendues

environnement
Maurice Le remorqueur Sir-Gaëtan par 40 m de fond
Le remorqueur Sir-Gaëtan, gît sur le sable par 40 mètres de fond en face Poudre-d'Or ©Capture d'écran Défimédia
Les cales du remorqueur Sir-Gaëtan renferment 25 tonnes d'huile lourde également appelé fioul. Les opérations de pompage des hydocarbures devaient débuter lundi, mais la houle s'y est opposée. Les travaux pour récupérer le carburant et protéger l'environnement dépendent de la météo.
La houle et les alizés compliquent sérieusement les opérations de pompage du fioul encore renfermé dans les soutes du Sir-Gaëtan. Le remorqueur a sombré dans la nuit du lundi 31 août mardi 1er septembre 2020, alors qu'il tractait la barge "L'ami Constant" vers Port-Louis. Les vagues moyennes au large de Poudre-d'Or, cette nuit-là, étaient de plus de 3 mètres. Pour une raison toujours indéterminée, la remorque est venue heurter le navire qui gît, désormais, sur le sable par 40 mètres de fond précise Défimédia.

Cet accident a fait trois morts et un disparu. Depuis ce drame, l'île sœur est en deuil. 
 

Récupérer le fioul sans provoquer de marée noire


Le navire a été inspecté par les plongeurs de l'armée indienne. Ces spécialistes ont été dépêchés sur place pour éviter toute nouvelle catastrophe. L'île Maurice tente de remonter la pente depuis la crise sanitaire, mais le naufrage du Wakashio, la marée noire liée à cet accident et la tragédie du Sir-Gaëtan qui a suivi, ont assombri le climat social.

Des voix s'élèvent pour demander, préventivement, l'installation de barrages flottants, autour du lieu des opérations de pompage. Cette disposition n'a pas encore été mise en œuvre. Il n'est pas certain qu'elle soit indispensable, si tout se passe bien. Cependant, comme depuis le premier jour, les accidents succèdent aux accidents, il n'est pas impossible que la plus grande prudence soit désormais de mise.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live