Maurice : "Action for primates" enjoint Liverpool FC à boycotter l'île sœur

océan indien
Singes de l'île Maurice dans un laboratoire européen juillet 2020
©Action for primates
La vente de singes par l'île Maurice, aux laboratoires européens, est à nouveau à la une de l'actualité. L'association "Action for primates" dénonce l'exploitation des macaques et demande au club de football de Liverpool de renoncer au partenariat pour la promotion toutistique de l'île soeur.
Le Premier ministre, Pravind Jugnauth en personne, s'est rendu à Anfield pour finaliser l'accord de partenariat entre Liverpool et l'île Maurice. En janvier 2020, Billy Hogan, directeur commercial du club champion d'Angleterre 2020, avait offert un précieux maillot rouge floqué Mauritius. 
Ce cadeau symbolise la signature entre les deux parties. Le célèbre club de foot va promouvoir la destination mauricienne pendant les trois prochaines années. 

Cette signature a pris encore plus de valeur, aujourd'hui, après la crise économique qui frappe tous les pays et donc Maurice suite à la pandémie de la covid-19. 
Maillot de Liverpool FC offert au premier ministre de l'île Maurice, janvier 2020
©Capture d'écran Defimedia

"Action for primates" demande à Liverpool FC de renoncer à cet accord 


Cet accord a donné de la visibilité à notre voisine. Une mise en avant qui n'a pas échappé à l'association de défense des animaux : "Action for primates". Defimedia vient de relayer l'action coup de point des opposants aux expérimentations sur les singes. Ils dénoncent les élevages de macaques de l'île Maurice. Ces primates sont vendus dans les laboratoires européens pour subir des expériences médicales, souvent fatales. 

La porte-parole de cette fondation, lutte depuis plus de 30 ans pour le bien-être animal et contre l'exploitation médicale des singes. Elle confie à nos confrères de l'île Maurice : "Le partenariat entre le Liverpool FC et Maurice n'a été annoncé que récemment et nous avons immédiatement répondu par une campagne sur les réseaux sociaux en demandant aux gens de contacter directement le Liverpool FC". Le message des internautes est simple : "Renoncez à ce partenariat avec l'île Maurice pour sauver les singes".
Macaque à longue queue de l'île Maurice
©Capture d'écran Wikipédia

L'île Maurice a exporté 6 790 macaques en 2019


Cette action comme de nombreuses autres avant elle, n'aboutira sûrement pas, mais elle relance le débat sur l'absence de législation concernant l'exploitation des primates par les laboratoires pharmaceutiques. L'île Maurice est l'un des principaux fournisseurs de macaques selon "Action for primates".

La fondation dénonce non seulement les expériences qu'ils subissent, mais également la capture, l'élevage et le transport dans les soutes des avions. Les macaques à longue queue sont principalement utilisés pour tester la toxicité des futurs médicaments. Ils meurent de difficultés respiratoires, vomissements ou hémorragies internes.