publicité

Maurice : battu, dénudé, humilié pendant sa garde à vue

Un Mauricien interpellé en fin de semaine dernière a été photographié par son avocat alors qu'il était en garde à vue dans les locaux de la police de Curepipe. Le père de famille, suspecté de vol, était enchaîné à une chaise, totalement nu. Il affirme avoir été frappé pendant son interrogatoire. 

© Capture d'écran Facebook
© Capture d'écran Facebook
  • Par Fabrice Floch
  • Publié le
C'est le scandale qui agite l'île sœur ! En fin de semaine dernière, les policiers interpellent un père de famille suspecté d'avoir participé à un vol. Alors qu'il est en garde à vue au commissariat de Curepipe, un avocat du suspect, réussis à prendre une photo qui va choquer tout le monde dès sa diffusion sur Facebook. L'homme est enchaîné nu sur une chaise. Ce cliché, pour le moins choquant, a scandalisé l'opinion publique. Une plainte a depuis été déposée par la victime nous apprend le journal Le Mauricien. Les policiers ne se seraient pas contenté de l'humilier, mais l'auraient également frappé.

Une plainte déposée, une enquête ouverte

Une enquête est diligentée pour déterminer la véracité des accusations et des justifications des forces de l'ordre. Les mis en cause affirment qu'il s'agit d'une procédure banale et d'une simple fouille au corps. Ils s'indignent en revanche qu'un avocat ait pris une photo pour la diffuser sur Facebook...
Depuis la mise en lumière de cette pratique pour le moins d'archaïque, les langues se délient et d'autre témoins brisent le silence que les conditions dans lesquelles ils ont été interrogés.



Sur le même thème

L'actualité 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play