Maurice-Covid : plus d'une dizaine d'écoles fermées et une explosion de tests positifs

coronavirus
London Collège à l'île Maurice août 2021
©L'Express de Maurice
L'île Maurice est confrontée à une nouvelle vague de cas Covid. Chaque jour, des établissements scolaires sont contraints de fermer leurs portes suite à des tests positifs au sein du personnel. Face à l'explosion de cas, les asymptomatiques vont devoir s'isoler à leur domicile 14 jours.

Tous les jours, des écoles sont contraintes de fermer leurs portes suite à un ou des tests positifs au sein du personnel. Une dizaine d'écoles primaires et de collèges sont touchés, ce jeudi 19 août 2021, écrit Le Mauricien. La multiplication des cas augmente depuis le début du mois, et les parents d'élèves sont souvent pris au dépourvu. Ils découvrent, le jour-même, que l'établissement n'ouvrira pas en voulant déposer leurs enfants.

L'Express de Maurice a été le témoin de la détresse des parents : "Népli konpran. Pa kominik bien. Fer nous dans séga…". Lundi 16 août 2021, trois collèges étaient concernés. Les élèves ont été privés de cours pendant deux jours, le temps pour les services sanitaires de désinfecter les locaux. Un bref communiqué de la direction a été remis aux familles pour confirmer ce qu'elles savaient déjà.

Communiqué du London Collège à l'île Maurice 16 août 2021
©L'Express de Maurice

"Beaucoup de cas positifs dans les écoles"

 

Malgré la campagne vaccinale, l'île sœur est confrontée à une explosion de cas Covid. Tous les jours, des centaines de tests positifs sont enregistrés par le ministère de la Santé. Pour amortir le choc, l'exécutif demande aux asymptomatiques de s'isoler 14 jours à leur domicile. 

La rentrée scolaire a eu lieu à l'île Maurice, le 5 juillet 2021. Depuis cette date, la valse des fermetures d'écoles et de collèges ne cesse de s'accélérer. Le Dr Pyneeandee, interrogé par ION News explique : "On constate qu’il y a beaucoup de cas positifs dans les écoles. De nombreux employés dans ce secteur n’ont pas encore reçu leur deuxième dose de vaccin anti-Covid. Automatiquement, le virus circule parce qu’on n’a pas encore atteint notre objectif du nombre de pourcentages de la population vaccinée. Avec les différents variants qui circulent, au moins, 95 % de la population doit être vaccinée et non 60 %".

Pas de dérogation pour les élèves absents par peur de la Covid

 

Cette analyse de la situation au sein des collèges et des écoles est légèrement différente chez les enseignants. Une institutrice, pointe des absurdités dans la gestion de cette crise : "En fait, j’ai une ancienne collègue qui avait été placée en quarantaine, car une de ses élèves était positive. Selon le protocole, son fils, qui est dans la même classe que le mien, aurait dû être en isolement, mais il continuait à venir à l’école. Soit les parents n’ont pas été informés du protocole, soit il y a un relâchement".

Du côté du ministère de l'Éducation, pour l'instant, la situation est officiellement sous-contrôle. Pas de dérogations, pas de bouleversement, les élèves qui doivent rester en quarantaine sur instruction du ministère de la Santé sont répertoriés. Aucune dérogation ne sera délivrée aux absents qui sont restés à leur domicile par crainte de la Covid.