Maurice : déluge, inondation, un bus rempli d'étudiants et des habitants piégés

météo
Inondation à l’île Maurice 16 avril 2021
©Indian Ocean news

Des averses orageuses s'abattent sur le Sud-Est de l'île Maurice, ce vendredi 16 avril 2021. Neuf personnes ont été évacuées de toute urgence à Ferme-Coco, leurs vies étaient menacées. Un bus transportant des collégiens, piégé par la montée des eaux, a été pris en charge par la police. 

Les orages qui touchent le Sud-Est de l'île Maurice depuis le lever du jour sont à l'origine de crues spectaculaires, inattendues et extrêmement piégeuses. L'hélicoptère des services de police a été sollicité pour venir en aide à plusieurs familles en grande difficulté. L'Express de Maurice souligne que neuf personnes ont été prises au piège à La Ferme-Coco et Bambous-Virieux. 

"Par ailleurs", écrit IonNews, "des accumulations d’eau sont à déplorer à Plaine-Magnien et Anse-Jonchée. Le public est avisé de prendre toutes les précautions nécessaires surtout dans la partie Sud et sud-est de l’île".

Enfin, les forces de l'ordre sont venues en aide à un bus scolaire, piégé par la brusque montée des eaux. Il conduisait des collégiens vers leur établissement où ils passent actuellement des examens, précise Le Mauricien

Un lourd passif suite aux fortes pluies

 

Ce n'est pas la première fois que l'île Maurice est noyée par de fortes pluies. Régulièrement, ces dernières années, les eaux de ruissellement s'accumulent et inondent les villes.

Comment oublier le drame de 2013. Onze personnes étaient mortes, lors des inondations qui avaient touché Port-Louis. Ces pluies diluviennes avaient eu lieu fin mars. Le Premier ministre avait décrété une journée de deuil national début avril, se souvient ImazPress

Combien de tragédies ont été évitées, depuis. Fin janvier 2019, les écoles sont fermées 24 heures. Les crues sont inquiétantes. Une fois encore, on a frôlé le drame. Trois Mauriciens ont été sauvés des eaux par les sapeurs-pompiers alors qu'ils étaient piégés dans leur véhicule. 

Janvier 2020, cinquante-et-une personnes doivent quitter leurs cases dans la nuit pour rejoindre en urgence des centres d'hébergement suite à la brusque montée des eaux. Là encore, les victimes des inondations s'en sortent sans dommage corporel, mais la menace est présente à chaque forte pluie.