Maurice : la victime de violences policières en 2019 porte plainte

justice
Torture au commissariat île Maurice 30 mai 2022
Un Mauricien a porté plainte pour violence volontaire et acte de torture contre un policier, ce dimanche 29 mai 2022. Les faits datent de 2019 ©Capture d'écran Défimédia
Un Mauricien, âgé de 31 ans, a porté plainte, ce dimanche, pour actes de torture à l'encontre d'un inspecteur de police. Sur une vidéo de 2019, le trentenaire est menotté, nu, sur une chaise. Un individu, armé d'une matraque électrique, lui inflige des violences.

Un habitant de Goodlands, âgé de 31 ans, s'est rendu au poste de police de sa localité, située au Nord-Est de l'île Maurice, pour porté plainte pour violence volontaire avec arme contre un inspecteur. 

Les faits datent de 2019. La victime présumée a découvert les faits sur une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux. On voit le plaignant, nu, sur une chaise. Il semble menotté. Un individu lui inflige des coups de matraque électrique à différents endroits du corps. 

La scène se serait déroulée au CID (Central Investigation Division). Il avait été convoqué pour être interrogé par un sergent qui le suspectait de vol, écrit Défimédia.

Un policier déjà suspendu

Cette affaire vient alourdir le dossier du sergent suspecté d'être l'auteur de ces violences volontaires et acte de barbarie dans l'exercice de ses fonctions. Le représentant des forces de l'ordre, en question, est sous le coup d'une suspension. En 2021, une enquête interne a abouti à la mise en congé de cet inspecteur. Il est suspecté d'avoir touché des pots-de-vin de la part de personnes peu fréquentables. 

Un an avant sa mise à l'écart, ce policier avait été muté. 

La victime, traumatisée par cette garde à vue, avait signé des aveux et payé l'amende, préférant plaider coupable devant la Cour. Il a expliqué aux policiers qui ont pris sa plainte qu'il avait peur de représailles.