Maurice défie les USA : le quadricolore flotte à nouveau aux Chagos

politique
Drapeau Mauricien de retour aux Chagos
©Capture d'écran L'Express de Maurice
Le drapeau rouge, bleu, jaune, vert de l'île Maurice flotte à nouveau sur l'archipel des Chagos depuis, ce lundi 14 février 2022. Jagdish Koonjul, ambassadeur de l'île sœur aux Nations unies, a procédé à un lever des couleurs du quadricolore sur l'atoll de Peros-Barhos.

En levant, ce samedi 12 février 2022, les couleurs de l'île Maurice sur l'atoll de Peros-Barhos, petite portion de terre de l'archipel des Chagos, Jagdish Koonjul, ambassadeur de Maurice aux Nations unies, vient de matérialiser l'attachement de l'île sœur à sa terre, nous apprend L'Express de Maurice. Depuis plus de 50 ans, les Chagossiens sont contraints de vivre loin de chez eux. En 1977, les Etats-Unis ont inauguré leur base militaire de Diégo-Garcia. Les forces armées américaines se sont installées avec la complicité de la Grande-Bretagne. L'île Maurice, anciennement île de France, est entrée dans le giron de l'Empire britannique en 1810. Elle offrait, avec elle, toutes ses dépendances de l'océan Indien.

Nos voisins se battent depuis des années pour récupérer les Chagos, malheureusement pour les exilés de l'archipel, le Royaume-Uni et les Etats-Unis sont des membres permanents du conseil des Nations-Unies. Ils ne sont pas soumis à l'obligation liés aux votes de l'assemblée et des résolutions.

La pression glisse sur les USA et la Grande-Bretagne 

 

Cet acte fort va-t-il permettre aux Chagossiens de retrouver leur pays ? Sur le fond, c'est l'unique question. Les résolutions votées par les pays africains, sud-américains en faveur de la restitution de cette terre vont-elles enfin aboutir ? 

Le premier ministre de l'île Maurice, Pravind Jugnauth, a rappelé lors de son intervention télévisée, son engagement dans ce dossier : "Le message que je souhaite transmettre au monde en tant qu’Etat ayant la souveraineté sur l’archipel des Chagos est que nous assurerons une gestion avisée de ce territoire concernant sa sécurité maritime, la conservation de l’environnement marin et les droits de l’homme, notamment le retour des personnes d’origine chagossienne", relève Ion News. Ce drapeau va-t-il continuer à flotter aux alizés des Chagos ? a demandé The Guardian au Chef du gouvernement : "Je ne sais pas ce qu’ils vont faire. S’ils retirent le drapeau, cela équivaudra à une provocation de leur part. Le Royaume-Uni ne respectera pas les jugements du droit international".