Maurice : le héros de 2019, accusé par son épouse de trafic humain

violence
Tribunal de Rivière Noire septembre 2022 proxénétisme
Un homme de 41 ans, médiatiquement connu, défraye la chronique judiciaire depuis lundi. IL est accusé par son épouse de trafic humain ©Capture d'écran Défimédia
Un homme médiatique de l’île sœur vient d’être inculpé pour trafic d’être humain. Il a été déféré au tribunal de Rivière-Noire, lundi avant d’être placé en détention provisoire. Il aurait forcé son épouse à se prostituer à trois reprises dans des discothèques. Il encaissait l’argent des « clients ».

C’est une histoire banalement sordide. Un Mauricien de 41 ans, bien connu dans le monde des médias (L'Express de Maurice 10 août 2019) , vient d’être inculpé pour trafic d’être humain. En France, il serait mis en examen pour proxénétisme.

Depuis trois ans, il contraignait son épouse à se prostituer dans des discothèques. La plaignante, âgée de 43 ans, a décrit avec précision le déroulement des faits. Le premier crime remonte à 2019. Ils sortaient dans une discothèque de l’Ouest de l’île Maurice.

Son mari proposait alors, contre de l’argent, les charmes de son épouse aux inconnus présents. Quand l’un d’eux acceptait, sa compagne était livrée au plaisir du client, sur le parking de l’établissement, écrit Le Mauricien.

Un objet sexuel



L’épouse explique que le mode opératoire était toujours le même. Son mari, l’un des pourfendeurs de l’alcool au volant, lui proposait de terminer la nuit dans une boite de la région.

Dans le night-club, entre deux danses, il lui offrait plusieurs verres. Une fois, qu’elle était grisée, il la vendait. En mars dernier, elle était un peu moins saoule ou plus lucide. Elle se souvient être montée à l’arrière d’un fourgon, où un homme était installé. La porte du véhicule refermée, elle est devenue un objet, écrit Défimédia.

Ces faits, s’ils sont avérés, sont moralement inqualifiables. Les peines de prison ferme sont généralement limitées, reste à déterminer le risque de récidive.

L’homme, âgé de 41 ans, est connu et avait même été présenté comme exemple dans une affaire médiatisée par la presse en 2019. Le père de famille, pour l’instant, nie les faits, révèle IonNews.