Maurice : le maintien des prix du gasoil, un coup de com’ ?

consommation
Essence coup de Com Maurice 16 septembre 2022
Le maintien du prix du gasoil à son niveau antérieur, est-il un cadeau ? La question se pose très sérieusement suite à l'enquête de L'Express de Maurice ©Capture d'écran L'Express de Maurice
Les Mauriciens, usagers de la route, espéraient une baisse des prix des carburants à la pompe. Finalement, jeudi 15 septembre 2022, ils ont évité une hausse du prix du gasoil, selon le gouvernement. Cette annonce interroge. Dans de nombreux pays, comme à La Réunion, la tendance à la pompe est à la baisse depuis 2 mois.

Que cache réellement la structure des prix des carburants à l’île Maurice ? Cette question vient de prendre de l’ampleur ces dernières 24 heures, après l’annonce par le gouvernement de son refus d’augmenter le prix du gasoil. Une position ferme, qui est permise depuis peu. L’exécutif, est officiellement autorisé à approuver ou à désapprouver une recommandation du Petroleum Pricing  (PPC). Mais est-ce réellement une première?

L’Express de Maurice, consacre une enquête, ce vendredi sur le sujet. Les rédacteurs ont interrogé plusieurs spécialistes. Ces anciens ministres ou membres du comité en charge de proposer un prix de vente des carburants en fonction du marché ne racontent pas exactement la même histoire.

Des recommandations pas toujours suivies


L’ancien ministre du Commerce de l’île Maurice, Cader Sayed-Hossen, précise : "Pendant une très longue période, ni le prix de l’essence, encore moins celui du diesel, n’avait connu de hausse au niveau local même si, sur le plan mondial, c’était plus cher. La STC avait un peu d’argent. Quand le comité avait recommandé une hausse, j’avais dit non. Un ministre a toujours le dernier mot".

Par ailleurs, selon nos confrères, la structure des prix des carburants est fortement impactée par les taxes diverses et variées qui permettent de renflouer les caisses, pour payer les coûts liés à la Covid ou maintenir des prix de vente abordables sur la farine, le riz et le gaz ménager.

D’ailleurs, le directeur du STC (Société Commerciale de l’Etat), Rajiv Servansingh, confie à l’Express : "la baisse devait être de moins de 4 %, elle n’est pas applicable les taxes et autres prélèvements étant maintenus".

Le pétrole inonde nos vies

La  "qualité de vie" des ménages en dépend. Les produits pétroliers sont omniprésents dans nos sociétés. Les importations, exportations, productions agricoles, industrielles, nos déplacements, nos habits, nos loisirs, notre télévision, radio… Nos vies en dépendent.

À Maurice, comme à La Réunion, posséder un moyen de locomotion individuel est indispensable. C’est donc avec une certaine appréhension que chaque 1er jour du mois les usagers se rendent dans les stations-services. Souvent, le 31 au soir, les files d’attente s’allongent pour faire le plein.

À La Réunion, le prix des carburants baisse depuis le mois d’août 2022 :

  • SP : 1.94 € juillet 2022, 1.76 € août 2022, 1.55 € septembre 2022
  • Gasoil : 1.64 € juillet 2022, 1.49 € août 2022, 1.31 septembre 2022