Maurice : les Réunionnais pourront venir sans passeport

tourisme
Allègement des mesures pour la venue  des Réunionnais à Maurice août 2022
Le passeport ne devrait plus être nécessaire pour les Réunionnais qui souhaitent se rendre à l'île Maurice. Les tests PCR ou l'obligation vaccinale ont déjà été supprimés ©Capture d'écran L'Express de Maurice
Pas de test, ni de carnet de vaccination et plus de passeport ! L'île Maurice ouvre en grand les portes aux Réunionnais, désireux de s'offrir quelques jours de vacances. Le prix, des chambres dans les hôtels trois étoiles et les locations saisonnières, est devenu très accessible. Reste, le coût du billet d'avion…

En fin de semaine dernière, le ministre du Tourisme de l’île Maurice, Steven Obeegadoo, a annoncé son intention de tout mettre en œuvre pour faciliter le retour de la clientèle réunionnaise. Avec la crise Covid, les mesures sanitaires et les différentes obligations liées à la lutte contre la pandémie, les Réunionnais ont déserté l’île sœur.
En juillet 2022, le taux de récupération d’arrivée de La Réunion à Plaisance était de 55,6%. L’objectif est d’atteindre un taux de 90%, voire plus, si possible !

Pour parvenir à ce résultat, le ministre souhaite alléger les formalités. Dans quelques jours, comme en 2018, lors du premier test de cette formule, les Réunionnais pourront débarquer à Maurice sans présenter de passeport, écrit Défimédia.

Des touristes réunionnais courtisés


Cette mesure part d’un constat, explique Steven Obeegadoo : "Beaucoup de Réunionnais n’ont pas eu l’occasion de renouveler leur passeport. Avec l’abolition de ce document pour venir à Maurice, on s’attend à un retour en masse des Réunionnais."

Le gouvernement mauricien est en contact avec les autorités françaises pour valider le dispositif. La réponse ne devrait pas tarder, surtout qu’un test similaire a déjà eu lieu, c’était en 2018.
Le passeport n’est pas la seule obligation disparaître à la descente d’avion ! Fini le test avant d’embarquer, comme à l’arrivée, oublié "le carnet vaccinal " ! La seule restriction concerne, les personnes positives à la Covid, huit jours avant de prendre l’avion. La bonne nouvelle concerne le prix des logements. Une chambre, dans un hôtel trois étoiles, est négociable à 85 €. 

La manne financière réunionnaise


Reste l'avion, "Est-ce que les prix sont élevés, car il n’y a pas de concurrence sur cette destination ?", s’interroge dans L’Express de Maurice, Lucie, une Réunionnaise. Pour l’instant, malgré les promotions, le billet, aller-retour, reste compris entre 200 et 300 €. Un tarif qui fait de cette liaison aérienne de 220 km, soit 41 minutes, l’une des chères au monde, du kilomètre.


Notons que le coût d’un passeport est de 90 €, mais ce n’est pas le seul frein, note Guillaume : "Je trouve que c’est une bonne chose, car actuellement, le temps d’attente pour avoir un nouveau passeport est plus long qu’à l’accoutumée en France."


Malgré les tensions économiques et l’incertitude du lendemain, qui pèse aussi à La Réunion, cette mesure devrait permettre de relancer la destination. En général, les Réunionnais dépensent moins que les touristes venus d’Europe, Asie, ou des Amérique, mais plus dans les commerces et les foires (nourriture, vêtements).