Maurice : les syndicats d'Air-Mauritius refusent de nouveaux sacrifices

social
A330neo d'Air Mauritius arrivé le 21 juin 2019
©Capture d'écran lemauricien.com
La pandémie de la covid a frappé toutes les compagnies aériennes du monde. Celles qui étaient en difficulté sont désormais asphyxiées.
Air-Mauritius survivra-t-elle ?
La question devient brûlante. Les syndicats refusent de nouveaux sacrifices. Les employés ont déjà renoncé à 60% de leurs salaires. 
L'avenir d'Air-Mauritius ne tient plus qu'à un fil. Ce mercredi 30 septembre 2020, les leaders de la plateforme de défense des salariés de la compagnie aérienne de l'île sœur (5 des 7 syndicats) vont tenir une conférence de presse dans la rue, devant le siège du transporteur afin d'affirmer la position définitive de leurs adhérents. Depuis des mois, suite aux négociations entre syndicalistes et administrateurs, les revenus du personnel a été réduit de 40, puis de 60%.

Dans ce laps de temps, ces mêmes employés constatent, écrit Le Mauricien "l’État favorise une compagnie étrangère pour ramener des passagers à Maurice et qu’il accorde des droits de trafic à d’autres compagnies, au détriment de la compagnie nationale".
 

Des congés sans solde imposés et illégaux


Inside-News précise de son côté que les représentants syndicaux devraient appeler à manifester avant la fin de la semaine pour dénoncer cet état de fait, mais également les congés sans solde qui sont imposés aux travailleurs d'Air-Mauritius : "Les amendements apportés à la loi du Travail ne permettent pas d’imposer unilatéralement le congé sans solde".

Cette plateforme syndicale regroupe l’Airline Employees Association, l’Air Mauritius Technical Support Staff Union, l’Union of Employees of Air Mauritius et la Private Transport Employees Union.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live