Maurice : des négociations financières avec le Japon suite au naufrage du Wakashio

pollution
Maurice : Wakashio le naufrage à l'origine de polémiques 4 septembre 2020
©Capture d'écran l'Express de Maurice
Le naufrage du Wakashio, la marée noire et la tragédie du remorqueur Sir-Gaëtan sont autant de blessures vécues par tous les Mauriciens. Un mois après, l'enquête sur les responsabilités est au point mort et le gouvernement négocierait économiquement avec le Japon pour solder cette triste page. 
L'île Maurice traverse actuellement une crise majeure de sa courte histoire politique. Le naufrage du Wakashio est intervenu fin juillet 2020, alors que la pandémie de la covid-19 n'est pas terminée. La crise sanitaire a eu des conséquences désastreuses sur l'économie, mais la marée noire due à l'accident est là et pour longtemps. 
Des centaines de citoyens ont nettoyé bénévolement Blue-Bay et la mangrove voisine, mais il faudra des années pour effacer les traces de ce fioul qui a touché le lagon, les plages, les rochers et s'est glissé sous le sable.

Ces dernières semaines, plus de 50 dauphins se sont échoués. Officiellement, cette mortalité soudaine n'a pas de lien avec l'accident du vraquier, pourtant avant le Wakashio, les associations environnementales mauriciennes n'avaient pas relevé de surmortalité des cétacés. La théorie du sonar défectueux, chez les mammifères marins, demande des preuves scientifiques irréfutables.

Les investigations avancent lentement


Dans le même temps, les différentes enquêtes ne semblent pas avancer rapidement. Un ancien magistrat vient d'être nommé pour superviser l'enquête écrit Défimédia. Une nouvelle importante au moment où les poursuites judiciaires se bornent au capitaine du Wakashio et à son second. Leur responsabilité est inévitable, mais que dire de l'armateur et des mois passés en mer par l'équipage, sans pouvoir descendre du bateau ou faire escale dans un port (crise de la covid-19 expliquant tout).
Hier, le pacha et son adjoint devaient s'expliquer devant la justice. Les deux hommes, se renvoient la balle. Ils ont décidé de ne plus être défendu par le même avocat nous apprend Le Mauricien.

Des plaintes ont été déposées contre les autorités portuaires, les ministres en charge de la pêche, de l'environnement et les administratifs qui auraient failli dans leurs missions de protection du pays. 
Ces premiers dossiers sont entre les mains de la justice et d'autres encore plus graves pourraient être confiés aux magistrats. 

Maurice négocierait avec le Japon suite au naufrage du Wakashio


Il est désormais question de négociations entre le gouvernement mauricien et celui du Japon. La presse de l'empire du soleil Levant évoque une demande mauricienne pour l'octroi de 100 bateaux de pêche, la formation de 475 pêcheurs et 60 skippers, pour une facture de 14 millards de roupies mauriciennes, soit de 30 millions d'euros révèle L'Express de Maurice

Cette discussion a été entamée à la suite du naufrage du Wakashio, de la marée noire, du désastre écologique, mais avant la mort des trois marins et de la disparition du capitaine du remorqueur Sir-Gaëtan.
La manifestation du samedi 29 août 2020 a réuni des milliers de personnes, silencieuses, respectueuses, mais déterminées, ces dernières révélations ne vont pas les inciter à donner un blanc-seing aux dirigeants.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live