Maurice : préavis favorable pour un usage thérapeutique du cannabis

santé
L'avenir du cannabis thérapeutique au coeur des discussions en décembre à l'ONU
©Indian Ocean Network News

L'île Maurice étudie depuis des années, la légalisation de l'usage thérapeutique du cannabis. Le comité technique en charge du dossier sur les bienfaits supposés du cannabidiol va remettre son rapport au ministère de la Santé. Le feu vert est envisagé, mais il devra être très encadré. 

La Réunion suit avec attention, les travaux de l'île sœur concernant l'usage thérapeutique du cannabis. Localement, de nombreux projets ont été développés. À Saint-André comme à Saint-Leu, des associations se sont lancés dans la recherche concernant les utilisations possibles du "zamal".

Le chanvre a permis, dans un passé pas si lointain, de fabriquer des cordages, des vêtements ou des semelles de chaussures. Les molécules de cannabidiol, renfermées dans la plante, auraient des vertus thérapeutiques.
Combien de médicament, potentiellement dangereux pour l'homme, permettent de soulager les maux des patients ? 

L'usage du cannabis est toléré dans de nombreux pays. Les "coffee shop" ne vendent pas que du café à Amsterdam (Pays-Bas), Philadelphia ou Hollywood (USA), entre autres... Les interdictions qui tentent de réguler les trafics de drogue, ici comme chez nos voisins, montrent des limites. Malgré les sanctions judiciaires encourues, les trafiquants, comme les consommateurs, sont toujours plus nombreux.

Quel avenir pour le zamal ?

 

L'île Maurice étudie sérieusement les potentialités du cannabis thérapeutique. Les barrières sont levées depuis le 2 décembre 2020 et la reclassification par la Commission des stupéfiants des Nations Unis de cette plante dans la liste des végétaux ayant un intérêt médical. 

L'organisme onusien souligne : "Un potentiel thérapeutique", écrit Défimédia. Cette phrase ouvre le champ de la recherche aux scientifiques mauriciens et étrangers. Des études étaient lancées sur le sujet. Désormais, les laboratoires planchent sur l'utilisation la CBD, sa transformation et la fabrication d'un ou plusiseurs médicaments.

Les consommateurs à usage récréatif ne sont pas concernés par cette nouvelle. Ces recherches se limitent au cannabidiol. Le THC (tétrahydrocannabinol) est exclu des textes. 

Le CBD aurait des effets bénéfiques dans le traitement des cancers et la maladie d'Alzheimer.