Maurice : le remorqueur chargé de secourir le Wakashio est arrivé

accidents
Le Stanford Hawk à l'île Maurice pour secourir le Wakashio
©Capture d'écran MBC
Le "PSV Stanford Hawk" est arrivé ce vendredi matin à Maurice. Ce navire surpuissant effectue des missions très spéciales sur toute la planète. Aujourd'hui, il va venir en aide au Wakashio. Au début du mois, il était en Namibie. C'est l'un des seuls remorqueurs capable de réaliser ce sauvetage.
Le "Stanford Hawk" est arrivé pour extraire de la barrière de corail le Wakashio écrit La MBC. Ce bateau , spécialisé dans le transport de marchandises, s'est échoué, ce samedi 25 juillet 2020 vers 20h30. L'accident a eu lieu au niveau de la Pointe-d'Esny, au Sud-Est de l'île sœur. L'équipage est sain et sauf, mais il y a urgence de mettre ce navire à l'abri. Une petite voie d'eau fragilise le vraquier. 

Aucune trace d'huile n'a été officiellement détectée, mais des résidus noirs et poisseux ont été trouvés par des pêcheurs vers la Pointe-Jérôme révèle Le Mauricien. Selon ces artisans mauriciens, actuellement, les courants et le vent vont en sens inverse des lieux surveillés. Pour ces professionnels, la pollution, si elle a lieu, touchera les plages situées au Nord du lieu de l'accident.
 

Des résidus noirs et huileux découverts sur le sable et les rochers au Nord

Trace de pollution
©Eco-Sud

Les autorités sont très attentives au parc-marin et au site de Blue-Bay, pourtant une pellicule sombre a été observée dans le lagon ces derniers jours et elle se dirigeait de l'autre côté. C'est d'ailleurs sur les plages et les rochers situés à l'opposé, que des traces suspectes ont été découvertes. 

Un barrage anti-pollution a été déployé par les autorités. Les secouristes sont très inquiets. Le Wakashio renferme dans ses cales, 3 800 tonnes de fioul. Les écologistes d'Eco-Sud rappellent que c'est le second incident de cette nature en 4 ans. En 2016, le MV Benita s'était échoué à Bouchon, un tout petit peu plus au Sud. Cet accident avait provoqué une importante marée noire. Deux incidents semblables qui incitent les associations écologistes à exiger des mesures pour protéger les côtes mauriciennes, comme l'écrit L'Express de Maurice ce lundi 27 juillet 2020.
Wakashio échoué sur la barrière de Corail à l'île Maurice juillet 2020

Le Stanford Hawk est désormais près à intervenir 


Le remorqueur surpuissant venu de Singapour, pour sortir le Wakashio de la barrière de Corail sur laquelle il est échoué depuis une semaine, va intervenir dans les meilleurs délais. Il a fait un arrêt très bref aux abords de La Réunion pour accueillir les marins spécialisés dans ce genre d'intervention. Ils sont à pied d'oeuvre depuis 8h ce vendredi matin. La manoeuvre est délicate, il faut préserver la barrière de corail, éviter une marée noire et, si possible sauver le navire. 

Le remorqueur de la société néerlandaise, Smit Salvage, mesure 75 mètres de long, 17, 20 mètres de large. Il est doté 9 782 chevaux, une puissance indispensable pour les tractages difficiles. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live