Maurice : une Française et un garde-côte arrêtés avec 2,5 kg de haschich

trafic de drogue
2,5 kg de haschich saisis à l'île Maurice, 17 mai 2022, une Française et un Mauricien arrêtés
Une Française et un Mauricien ont été interpellés, ce lundi 16 mai 2022, à l'île Maurice pour trafic de drogue. Ils étaient en possession de 2,5 kg de résine de cannabis ©Capture d'écran L'Express de Maurice
Une Française de 67 ans et un garde-côte mauricien de 42 ans ont été interpellés, ce lundi 17 mai 2022, pour trafic de drogue. Lors de l'interpellation, dans un hôtel de Mont-Choisy, les forces de l'ordre ont saisi, 2,5 kilos de hachisch et du cannabis. Valeur estimée : 7,8 millions de roupies.

Ce coup de filet réalisé par l’unité anti-drogue de l'île Maurice, ce lundi 16 mai 2022, écorne l'image des garde-côtes de l'île sœur. Un officier, chargé de la surveillance maritime, et sa complice, une touriste française, ont été interpellés en possession de 2,5 kg de résine de cannabis. Cette arrestation a eu lieu dans un hôtel du Nord-Ouest, au-lieu dit Mont-Choisy.

Les experts locaux estiment la valeur de la marchandise saisie à 7 765 000 roupies mauriciennes (171 890 €). 

La "passeuse" et le commanditaire sont âgés, respectivement selon les différents médias mauriciens, de 67 et 42 ans. La métropolitaine travaillerait dans l'immobilier, nous apprend L'Express de Maurice. Elle est arrivée à l'île Maurice le 11 mai 2022. 

Déférés devant le juge ce mardi

Les suspects seront présentés au juge dans la journée au tribunal de Pamplemousses, de ce mardi 17 mai 2022, précise Le Mauricien. Ils devraient être mis en accusation de trafic de drogue. Sans le moindre doute, les deux suspects seront placés en détention provisoire.

Pour mémoire, les peines de prison ferme, prononcées par la justice mauriciennes sont sans commune mesure avec celles traditionnellement appliquées en France. Selon le magistrat, la quantité de drogue et la "qualité" le quantum peu rapidement dépasser 10 ans. 

Le haschich saisi a été pesé. Une infime partie a été prélevée et envoyé au laboratoire de la police scientifique mauricienne, écrit IonNews.