Mauritius-Telecom : le directeur des ressources humaines suspendu et le directeur technique réintégré

télécoms
Boutique Mauritius Telecom 5 août 2022
(Illustration) ©Capture d'écran Le Mauricien
L'affaire Mauritius-Telecom est devenue le feuilleton de cet hiver austral dans l'île sœur. Mercredi 3 août 2022, le directeur technique de la société, pourtant démissionnaire, début juillet, réintégre son poste. Hier, jeudi 4 août, le directeur des ressources humaines de MT est suspendu de ses fonctions.

La valse des directeurs se poursuit à la tête de Mauritius-Telecom. Fin juin, Sherry Singh, Directeur général de la société nationale, démissionne et révèle un espionnage sur le réseau Internet commandité par le Premier ministre. Le 15 avril 2022, trois techniciens hindous débarquent à Maurice. Ils vont passer 6h dans le local de Baie-Jacotet, pour effectuer un "sniffing" sur le Safe. Traduisez : installer un système informatique capable d'intercepter les données numériques qui circulent dans la fibre optique afin de surveiller la teneur des échanges des internautes. En clair, espionner le Net ! 

En 2022, des programmes ciblent des mots-clefs et interceptent uniquement les messages, estimés, potentiellement sensibles.

Les gouvernements du monde entier veulent entendre le bruit de fond sur la toile. Des mouvements sociaux et "tentatives de coup d'Etat" ont pris naissance via Facebook, Twitter et autres...

Deux démissions, une réintégration et une suspension

En devenant un présumé "lanceur d'alertes", l'ex-DG était obligé de renoncer à son poste. Dans la foulée, son Directeur technique, Girish Guddoy, qui ne pouvait ignorer l'intervention des techniciens venus d'Inde, renonçait, lui aussi, à sa fonction. C'est le 19 juillet 2022 !

Que s'est-il passé, entre-temps, dans les coulisses ? Impossible de répondre à cette question, mais mercredi, L'Express de Maurice apprenait que l'ex-directeur technique, allait retrouver son poste de chef de service.

Jeudi 4 août 2022, Le Mauricien révélait que le Directeur des ressources humaines de la MT venait d'être suspendu, information confirmée par IonNews. Il se murmure que cette décision de l'exécutif serait la suite logique de : "L'enquête qui a été initiée sur les transactions sous Sherry Singh à Mauritius-Telecom depuis son arrivée en tant que CEO."

Impossible de donner du crédit à cette "information" sans le moindre élément. Reste que cette soudaine valse des directeurs prend des allures de règlements de compte qui tendrait à faire oublier le fond du dossier d'espionnage présumé