Menacé par la construction de digues, le banian de l’Hermitage est finalement sauvé

climat
le banian de l'Hermitage est sauvé
Le banian de l'Hermitage est sauvé. ©IMAZ PRESS
Menacé par la construction de digues prévue par le Papi, Plan d'Action pour la Prévention contre les Inondations, le banian de l’Hermitage sera finalement sauvé. Les maires du TCO ont décidé de ne pas l’abattre. Explications.
L’annonce de sa disparition avait suscité l’émotion. Le célèbre et majestueux banian de l’Hermitage sera finalement épargné. Les maires du TCO, la communauté d’agglomération du Territoire de la Côte Ouest, ont décidé de préserver le banian.
 

Éviter les inondations

Pourtant, l’arbre aurait dû disparaître en raison des travaux du Papi. Dirigé par les élus du TCO, ce Plan d'Action pour la Prévention contre les Inondations prévoie la construction de plusieurs digues pour dévier les fortes pluies et éviter des inondations à la Saline-les-Bains, dans l’ouest de l’île.

Pour construire ces digues, le banian aurait dû être abattu. En effet, pour la communauté d’agglomération du Territoire de la Côte Ouest, la construction des digues nécessite l’enlèvement de certains arbres et surtout de leurs racines, à proximité de l’ouvrage hydraulique. Révélé en octobre dernier, le projet Papi avait alors provoqué la colère des riverains. Une pétition en ligne avait d’ailleurs été lancée.
  

Tracé de la digue modifié

Finalement, le tracé de la digue sera modifié pour épargner le banian. Les élus du TCO expliquent aussi que des mesures seront prises pour maîtriser le développement très rapide du banian qui est déjà d’une ampleur impressionnante malgré son jeune âge, environ 15 ans.
Pour les élus, leur responsabilité est "d’assurer la sécurité des biens et des personnes".
 

Réaction d’EELVR

Dans un communiqué, Jean-Pierre Marchau, secrétaire régional d’EELVR, Europe Ecologie Les Verts réagit. "Les banians de l’Hermitage sont provisoirement sauvés. La mobilisation a permis de faire reculer les élus du TCO. Néanmoins, les travaux de déforestation pour le PAPI (Programme d’Action pour la Prévention des Inondations) continuent, nombre d’arbres sont abattus pour  laisser place aux futures digues en béton qui vont défigurer cette zone", écrit Jean-Pierre Marchau qui pose aux élus plusieurs questions sur le Papi et sa finalité.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live