Miel Vert : dans les coulisses du traditionnel concours de cabris

agriculture
dans les coulisses du traditionnel concours de cabris
Miel Vert est une véritable vitrine pour l’agriculture péi. ©Loïs Mussard
Miel Vert est une des plus grandes foires agricoles de La Réunion. Elle se tient à la Plaine des Cafres du 4 au 13 janvier et près de 650 animaux y sont rassemblés. Samedi 5 janvier, le traditionnel concours de cabris a eu lieu. Reportage.
 
Cette manifestation est une véritable vitrine pour l’agriculture péi. Du 4 au 13 janvier, la Plaine des Cafres devient la plus grande ferme de l’île. Vaches, cabris, moutons, lapins, porcs, volailles : elle accueille près de 650 animaux pour cette 36e édition de Miel Vert.

Comme chaque année, le traditionnel concours de cabris s’est tenu samedi 5 janvier. Obtenir une récompense est un gage de qualité pour les éleveurs.

Regardez le reportage de Lois Mussard et Emmanuel Gatoux :
©reunion
 

Un jury sud-africain

Dans les rangs, des cabris de tous caractères, de toutes couleurs et de tous gabaris.
"C’est une fierté et un plaisir d’emmener un cabris pour ce concours", explique Thierry Nirlot, éleveur caprins à l’Etang Salé. Face aux bêtes, un jury de professionnels venus d’Afrique du Sud. Ces jugent ne transigent sur aucun détail.
 
Miel Vert est une véritable vitrine pour l’agriculture péi.
Les cabris prennent la pose à Miel Vert ! ©Loïs Mussard
 

Les critères

"Ils regardent les pattes, les mamelles, la tête, les dents, le bas ventre, le dos, les poils, les sabots, c’est comme une miss, c’est la plus belle qui gagne", sourit Yann Lucilly, éleveur caprins à Salazie. Dans le public, les enfants font aussi leur choix et certains espèrent repartir avec un cabris.
 

840 éleveurs cabrins péi

La Réunion compte 840 éleveurs cabrins qui comptabilisent ensemble un cheptel de 23 000 têtes. Mais c’est encore loin de la demande des consommateurs puisque 830 tonnes de cabris sont importées chaque année dans l’île.
 
Chacun choisit son cabris à Miel Vert.
Chacun choisit son cabris à Miel Vert. ©Loïs Mussard