réunion
info locale

Migrants sri-lankais : la procédure de reconduite se poursuit

immigration
migrants sri lankais arrivés au port
©Imaz Press
4 des 7 migrants sri-lankais, arrivés le 26 décembre dernier à La Réunion, ont été reconduits dans leur pays. 3 doivent encore l’être, mais pour cela leur maintien en zone d’attente doit être une nouvelle fois prolongé.
 
La préfecture avait 8 jours pour organiser l’acheminement des 7 migrants sri-lankais, arrivés le 26 décembre dernier à La Réunion et dont l’entrée sur le territoire a été refusée, vers leur pays d’origine. Pour l’heure, 4 d’entre eux ont quitté l’île.

Cette période, durant laquelle, ils ont laquelle ils ont été placé en zone d’attente prend fin à la fin de la journée. Il faut donc la prolonger, une nouvelle fois, pour permettre la reconduite des 3 migrants restants.
 

Prolongation du maintien en zone d’attente


Si de nouveaux départs sont envisagés dès ce lundi 7 janvier au soir, la préfecture doit tout de même demander une nouvelle prolongation du maintien en zone d’attente des 3 migrants toujours sur le territoire. Cela s’avère indispensable pour mener à bien la procédure de reconduite dans leur pays d’origine.

Les dossiers donc ont été déposés au tribunal dans la journée et leur examen est en cours. Sais ce lundi 7 janvier, le juge des libertés et de la détention a 24 heures pour statuer. 
 

Difficile de trouver des places dans les avions


En pleine période de vacances scolaires, les vols affichent complets. Difficile donc pour la préfecture de trouver des places pour les migrants sri-lankais, mais aussi pour leurs accompagnateurs. 2 agents de la police aux frontières doivent en effet procéder à leur acheminement vers le pays d’origine.

De plus, la réglementation des compagnies aériennes et celle des pays traversés ne facilitent pas les choses non plus. Chaque compagnie possède en effet son propre règlement en matière de transport de ce type de passagers. Un, deux ou trois à la fois, le nombre est variable.

Enfin, comme il n’existe pas de ligne directe entre La Réunion et le Sri-Lanka, il faut aussi demander l’autorisation de transiter aux pays traversés.
 
Publicité