Mobilisation des planteurs : Les planteurs auront une avance de 15 euros par tonne de canne

agriculture
Conflit à Bois-Rouge : les planteurs se mobilisent , ils quittent la plateforme de Beaufond pour aller livrer les cannes dans le sud de l'île. ©Laurent Figon
Alors que les planteurs sont mobilisés depuis ce mercredi matin, Bois Rouge accepte de verser une avance de 15 euros par tonne de canne aux planteurs de l’usine. Certains d'entre-eux rencontrent des difficultés de trésorerie depuis le début du mouvement social.

La Sucrerie de Bois Rouge accepte de verser une avance de 15 euros par tonne de canne aux planteurs de l’usine.  

La sucrerie de Bois Rouge l'a annoncé en cette fin de matinée, une avance de 15 euros sera versée par tonne de canne aux planteurs. Elle devrait aider ces derniers en proie à des difficultés de trésorerie en raison du mouvement social.

Le reportage de Réunion La 1ère :

Les planteurs auront une avance de 15 euros par tonne de canne… Une avance qui ne satisfait pas les principaux concernés

" Les planteurs reçoivent chaque semaine une avance de 30,05 euros par tonne de canne livrée sur la base de 42 700 tonnes de cannes du bassin de Bois-Rouge. En fin de campagne sucrière, ils perçoivent un solde tenant compte de la richesse mesurée de leurs chargements " indique Bois Rouge.  

Ce mercredi 20 juillet, les planteurs sont mobilisés devant l’usine de Bois Rouge.
L’usine de Bois Rouge. ©Imaz Press

Une mesure exceptionnelle

Mais depuis le début de la grève commencée le 16 août dernier, les planteurs ne livrent plus rien à l'usine. L'industriel s'est dit conscient de la difficulté de la situation.

Après des échanges avec des syndicats, la sucrerie a finalement accepté ce mercredi en matinée alors que les tracteurs sont sur le route, de mettre exceptionnellement en place une avance de trésorerie fixée à 15 euros par tonne de cannes. Une somme qui correspond environ à la moitié de l’avance hebdomadaire faite habituellement aux planteurs.

 " Cette somme sera remboursée par une retenue d’environ 1 euro effectuée sur l’avance hebdomadaire de 30,05 euros et ce, jusqu’à l’issue de la campagne sucrière 2022 " ajoute l'industriel.

Des planteurs fatigués qui souhaitent l'ouverture de Bois Rouge

Une nouvelle qui ne réjouit pas vraiment les planteurs. Dominique Clain, le Président de l'UPNA précise  " qu'une retenue d'1 euro est tout de même envisagée sur cette avance hebdomadaire ". Ils souhaitent par dessus tout l'ouverture de l'usine pour pouvoir livrer leurs chargements.

Le convoi qui se dirige vers le sud est actuellement arrêté au niveau de l'aire du Tabac, un des tracteurs a un pneu éclaté.